L'interprétation est-elle affaire de choix ? Dissertation

L'interprétation est-elle affaire de choix ?
Dissertation qui cherche à savoir si interpréter n'est qu'une affaire de goûts et de couleurs où il suffit de donner opinion.
№ 22587 | 2,035 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le févr. 15, 2011 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le sens commun affirme volontiers qu'une interprétation est nécessairement subjective, c'est-à-dire propre à celui qui l'émet, sans qu'il puisse prétendre l'imposer aux autres. Notre réaction face aux œuvres d'art en est un exemple frappant. Chacun donne son avis sur le sens de ce qu'il voit et tout le monde que ce jugement n'a pas de valeur objective. L'interprétation apparaît ainsi comme une forme de pensée plutôt mineure. Si elle relève du libre arbitre de chacun, cette liberté devrait reconnaître qu'elle ne peut prétendre à aucune vérité. Est-il juste d'en parler ainsi ?
C'est peut-être oublier que tous les choix de sont pas équivalents. Comme dans d'autres domaines, il est possible de faire un mauvais usage de sa liberté. Il est donc légitime de se demander si l'interprétation est une affaire de choix, cette dernière expression devant, elle aussi, être explicite.

Extrait du document:

Approfondissons ce point par des exemples. Les psychiatres parlent de délire d'interprétation pour caractériser des états dans lesquels le patient tire des conclusions erronées de faits réels. Le paranoïaque se sent constamment persécuté. Les attitudes ou les paroles des autres, connus ou inconnus, lui semblent participer d'un vaste complot contre sa personne. Un jaloux maladif est dans une situation voisine : Proust le montre à travers le personnage de Swann dont l'amour pour Odette devient une torture de tous les instants ; Les gestes et les paroles de celle-ci sont une source illimitée de soupçons qui s'achèvent toujours sur la conviction qu'elle lui ment. Ceci semble donner entièrement raison au sens commun qui estime qu'interpréter est une affaire de choix personnel et finalement arbitraire.
  • Dissertation sur le non-lieu dans l'affaire du double meurtre de Pau qui souligne les carences de la psychiatrie.
    № 4668 | 2,030 mots | 0 sources | 2008 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • En quoi l'Affaire Dreyfus est-elle un révélateur de la France de la Belle Epoque ?
    № 594 | 2,700 mots | 0 sources | 2007 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • Présentation au format Powerpoint analysant le commerce de l'homme d'affaire : Bernard Tapie et visant à déterminer si le procédé est légal en France.
    № 15361 | 1,165 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires