L'opinion a-t-elle nécessairement tort ? Dissertation

L'opinion a-t-elle nécessairement tort ?
Dissertation sur le thème de l'opinion et de l'importance que l'on peut lui accorder.
№ 20162 | 2,143 mots | 0 sources | 2008
Publié le sept. 29, 2010 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Traditionnellement, l'opinion a été vue comme le lieu de l'errance, de l'erreur par les philosophes. En effet, comment ces hommes avides de savoir auraient t- ils pu accréditer une proposition énoncée spontanément, adoptée par paresse intellectuelle et que l'on tient pour vraie seulement car cela nous rend service ? Pourtant, et ce malgré son instabilité, on semble accordé à l'opinion une certaine valeur surtout dans le domaine politique. Alors est on toujours dans l'erreur lorsque l'on énonce une opinion ou y a-t-il certains domaines où cela peut être autrement ?
L'étude essaiera de répondre à cette question en se demandant tout d'abord jusqu'où l'opinion a nécessairement tort, puis en cherchant les domaines où elle aurait une certaine légitimité et enfin en tachant d'établir les critères distinguant la bonne de la mauvaise opinion.

Extrait du document:

C'est le domaine des vérités transcendantales de Kant. En effet, il est des domaines où l'Homme ne peut rien démontrer (la présence d'un être créateur, d'un dieu, des questions de délimitation de temps et de lieu dans l'espace, le problème de la division possible ou non de la substance à l'infini…). Il est possible de répondre oui ou non à chacune de ces questions sans jamais pouvoir le prouver, on peut croire ou non en une présence divine sans pour autant pouvoir réellement justifier son choix sur autre chose qu'une question de socialisation, de même que l'on peut être persuadé que la substance est divisible à l'infini en n'ayant pas assez de sa vie pour le prouver. C'est pourquoi Kant dit qu'il dut « abolir le savoir pour faire une place à la croyance.»

Commentaires