L'opinion publique existe-t-elle? Dissertation by lea1303

L'opinion publique existe-t-elle?
Cette dissertation de science-politique montre l’étendue et la complexité de la notion d’opinion publique. Elle analyse la fabrication et la manipulation de cette opinion publique, en s'appuyant sur des citations, et approche théorique et pratique : P. Bo
№ 63 | 2,500 mots | 0 sources | 2006
Publié le mars 14, 2007 in Philosophie , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Tout d'abord ce document montre que l’opinion publique est un outil de démocratie qui est utilisé par les politiques. Elle peut-être manipulée à des fins politiques. Les sondages sont un exemple de l'importance que le monde porte à l'opinion publique.

Extrait du document:

Au quotidien, l’opinion du citoyen est sollicitée, son avis consulté. Il est confronté à la publication de l’orientation de l’opinion de ses concitoyens, que ce soit dans la presse, dans les autres médias…
L’opinion dite « publique » est l’agrégation de l’ensemble des représentations, construites socialement, de ce qu’est censée penser l’unité de la population –c'est-à-dire la majorité de la population adulte donnée–, ses jugements, ses convictions sur les questions d’actualité. Par ailleurs, le qualificatif « publique » peut porter à confusion. On peut retenir l’adjectif « public » qui s’oppose au caractère privé ; ou alors au substantif de la foule. On préfèrera retenir la seconde signification avec le « public ». Cela démontre néanmoins la difficulté de définir l’ « opinion publique ».
Déjà Aristote, dans l’Antiquité, évoquait la relation liant l’opinion et le pouvoir. Au XVIIème siècle, l’opinion reflétait la rumeur qui circulait à la Cour et à la Ville et semblait alors fabriquée selon les modes, les désirs de chacun. Toutefois la notion d’opinion publique plus « politisée » apparaît plus vraisemblablement au cours du XVIIIème siècle. Elle émerge pendant les dernières années de l’Ancien Régime, sous l’effet du mouvement des Lumières, avec l’apparition d’un milieu intellectuel, d’une manière de penser philosophique.
Si l’opinion publique ne concerne qu’une majorité de citoyens, donc d’adultes, l’opinion de cette « sélection » d’individus est pourtant généralisée à l’ensemble de la population d’un Etat… L’expression d’ « opinion publique » est elle alors appropriée, ou sert-elle à conforter les citoyens dans l’idée d’une existence de pensée commune ?
Tout d’abord on remarque l’étendue et la complexité de la notion d’opinion publique. Ensuite, il convient d’analyser la fabrication et la manipulation de cette opinion publique, effectuées par divers instrument.

Commentaires