L'opposition au Roi sous l'Ancien Régime Dissertation by dpppierre

L'opposition au Roi sous l'Ancien Régime
Dissertation concernant le pouvoir royal sous l'Ancien Régime, son absolutisme et ses limites. Est-il possible de s'opposer au Roi, dépendant du peuple mais détenteur du droit divin ?
№ 1852 | 1,000 mots | 0 sources | 2007
Publié le nov. 21, 2007 in Histoire , Droit
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La monarchie est renforcée par la théorie de droit divin mais fragilisée par la construction d’un Etat fort.

I/ Un Roi sacralisé sous l’Ancien Régime ou l’impossibilité de s’opposer au monarque

A. Un pouvoir royal absolu...
B. … ayant pour seule limite Dieu


II/ Un Roi limité sous l’Ancien Régime ou la possibilité de s’opposer au monarque

A. Lien de sujétion avec son peuple
B. Lutte contre l’arbitraire


Extrait du document:

La Monarchie absolue est le produit de la volonté implacable des rois successifs et de leur entourage. Ce régime repose sur une doctrine absolutiste qui à la fois divinise le pouvoir royal tout en empêchant constamment qu’il ne devienne arbitraire.
En effet, compte tenu du passé, il est apparu nécessaire de se servir de la société d’Ancien Régime sur laquelle repose l’absolutisme comme de la principale garantie contre toutes dérives arbitraires, les rois étant soumis au respect de la tradition des privilèges.
Privilèges, qui justement, par son respect, permet au Roi de rester en place.
Notre sujet nous invite donc à se demander pourquoi le peuple ne pourrait pas s’opposer au Roi puisqu’il est dépendant de lui, en même temps pourquoi le peuple s’opposerait au Roi, détenteur du droit divin, suprême ?
Ce sujet pose donc implicitement un paradoxe : de qui le Roi est-il principalement tenu ? de son peuple, l’origine de son existence ou de Dieu, l’origine de son autorité sur le peuple ?
Nous verrons donc dans quelles mesures le Roi sous l’Ancien Régime est sacralisé (I) puis limité (II).

Commentaires