L'origine d'un sous-emploi durable et massif dans les PDEM Dissertation by Mlle-je-sais-tout

L'origine d'un sous-emploi durable et massif dans les PDEM
Dissertation se demandant quelle est la part de responsabilité de la mondialisation, qui n'a cessé de croître depuis les années 1970, dans la détérioration du marché du travail des PDEM.
№ 19254 | 2,015 mots | 0 sources | 2010
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au milieu du mois de janvier 2010, le gouvernement français a convoqué le PDG de l'entreprise Renault, Carlos Ghosn, soupçonnée de vouloir délocaliser le centre de production de sa nouvelle Clio (la Clio IV) en Turquie. Si cette délocalisation avait bel et bien lieu, elle serait mal perçue par l'Etat qui a consacré une grande partie de son plan de relance pour aider le secteur automobile français avec la prime à la casse par exemple; mais aussi par l'ensemble de la population française, en particulier les ouvriers de Renault de l'usine de Flins dont les emplois sont menacés. Cela confirme l'idée selon laquelle les délocalisations effraient la population des Pays Développés à Economie de Marché (PDEM), elle les désigne souvent comme responsable d'une grande partie des maux du marché du travail occidental. En effet, celui-ci connaît de nombreuses difficultés qui ne se manifestent pas un sous-emploi durable et massif depuis les années 1970. Par exemple en France le halo du chômage (d'après l'expression de Freyssinet) concerne environ 4,7 millions d'individus. Dans l'OCDE, alors que de 1945 à 1970 le nombre de chômeurs était de seulement 8 à 10 millions, il est d'environ 25 millions depuis les années 1970.

I/ Les arguments rendant la mondialisation responsable de cette détérioration
II/ Cette explication du sous-emploi est exagérée et insuffisante
III/ Cette dégradation du marché de l'emploi dans les PDEM peut être arrangée

Extrait du document:

En effet, elle ne serait pas si destructrice d'emplois que le rapport Arthuis le prétendait. D. Cohen souligne par exemple que seuls 3% des emplois en France seraient menacés par les délocalisations. Et, contrairement à certaines peurs en raison de l'implantation de centres de recherche-développement dans les PED (comme ceux d'IBM et de Microsoft à Shangaï), les travailleurs qualifiés des PDEM seraient très faiblement menacés.

Commentaires