L'Union européenne constitue-t-elle déjà une nouvelle forme de démocratie à l'échelle de l'Europe? Dissertation by amandine123456

L'Union européenne constitue-t-elle déjà une nouvelle forme de démocratie à l'échelle de l'Europe?
Dissertation se demandant si l'Union européenne est réellement dirigée par le peuple européen.
№ 26990 | 3,400 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le nov. 16, 2011 in Sciences Politiques , Questions Européennes
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« La démocratie, cela ne consiste pas à s'unir, comme l'annoncent sans cesse les conservateurs attardés. C'est au contraire l'art de se diviser ». C'est ce qu'écrivait l'économiste Alfred Sauvy dans Le coq, l'autruche et le bouc émissaire. Cette définition convient sans doute bien au cadre européen. Avec ses vingt-sept États membres, l'Union Européenne a su et saura faire naître les divisions; s'il peut s'agir là d'une arme en faveur de la démocratie, personne n'y aura à redire. Mais il convient de rappeler que la démocratie se définit comme un régime politique, un système de gouvernement dans lequel le pouvoir est exercé par le peuple, par l'ensemble des citoyens. Ainsi faut-il, dans une logique de construction européenne parvenir à des accords communs fédérateurs. Cette définition pose également la question de la source du pouvoir.

1. Les aspects démocratiques de l'Union européenne
2. La thèse selon laquelle l'Union européenne n'est pas, voire ne peut être, une démocratie

Extrait du document:

En terme d'idéologie déjà, la démocratie constitue l'une des valeurs principales de la construction européenne. En effet, la démocratie, les droits de l'homme et les libertés fondamentales constituent le socle politique et philosophique de la construction européenne. D'ailleurs, l'entrée dans l'Union Européenne est soumise au respect par les États candidats de ces valeurs démocratiques communes. L'article 6 du traité sur l'Union européenne stipule, en effet, que: « l'Union est fondée sur les principes de la démocratie, du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales, ainsi que de l'État de droit, principes qui sont communs aux États membres ». Toute manquement par un État membre au respect de ces principes autorise une réaction des autres États membres. C'est ce que prévoit l'article 7 du traité sur l'Union.

Commentaires