La classe ouvrière a-t-elle disparu ? Dissertation by icto

La classe ouvrière a-t-elle disparu ?
Dissertation sur les évolutions de la classe ouvrière et la situation sur laquelle elle a débouché aujourd'hui.
№ 29935 | 1,215 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le août 07, 2013 in Questions Sociales , Ressources Humaines
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Mise en évidence par l'analyse Marxiste, la classe ouvrière a fait l'objet de multiples études sociologiques visant à l'appréhender dans la globalité de ses aspects. A l'époque de la première Révolution Industrielle, cette « classe » était appelée ainsi de par ses revendications communes et son sentiment d'appartenance fort.
A l'heure de la troisième révolution industrielle (NTIC, biotechnologies, …) la disparition progressive de la classe ouvrière a été annoncée comme certaine. Cependant, l'affirmation n'est pas aussi tranchée et l'on peut se demander quelles sont les évolutions de ce pan entier de la société française et sur quelle situation elles ont débouché aujourd'hui.

1. La disparition de la classe ouvrière s'est bel et bien amorcée ces trente dernière années, de par de multiples causes que nous allons d'abord définir
2. Mais le groupe ouvrier n'a pas disparu pour autant et l'analyse sociologique appelle à la prudence quant aux évolutions futures

Extrait du document:

Un premier constat est sans appel : la forte baisse en valeur absolue et en valeur relative du nombre d'ouvriers est indiscutable : leur nombre dépassait les 8,1 millions en 1975 alors qu'il n'en restait plus que 5,8 millions environ en 2008. Les délocalisations en majeure partie à l'origine de la désindustrialisation de l'espace productif français ont ainsi fait baisser la part des ouvriers de 19 points en plus de trente ans, celle-ci passant de 42% de la population active occupée en 1975 à 23% aujourd'hui. La perte des bastions industriels du Nord-Est, frappés par de nombreuses fermetures d'usines, diminue d'autant le pouvoir du mouvement ouvrier à un niveau aussi bien local (pour des élections municipales par exemple) que national.

Commentaires