La conception du personnage dans les romans réalistes Dissertation

La conception du personnage dans les romans réalistes
Selon François Mauriac, le but du romancier est "d'exprimer le général par le particulier". Cette formule est-elle applicable aux personnages de roman réaliste ?
№ 30581 | 2,540 mots | 0 sources | 2014 | FR
Publié le mars 30, 2014 in Littérature , Philosophie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le genre du roman « réaliste » s'inspire du concret, d'une époque et d'une société précise, afin de la recréer fictivement au mieux. C'est ce que Sandoz dans L'œuvre de Zola appelle une « humanité en petit ». Le personnage de roman classique a un caractère propre, parfois singulier et pittoresque, cependant il suit certaines règles, formules, dont une a été défini par le personnage d'Edouard dans Les Faux-Monnayeurs d'André Gide : l'objectif du romancier est, notamment par ses personnages, d'« exprimer le général par le particulier ».

1) Idée présente en réalisme
2) Mais les auteurs n'hésitent pas à la dépasser
3) Mais peut-on créer une formule régissant le personnage de roman réaliste ?

Extrait du document:

Certes cette formule peut être vraie et applicable aux héros de roman, nous retrouvons d'ailleurs cette notion chez plusieurs auteurs du XIXe. Le roman réaliste peint une société entière, et en se devant de la représenter entièrement fidèlement, nécessite des personnages types, représentant les caractères des personnes les plus communes de cette époque. Ces héros de roman possèdent donc en général des caractères communs, un physique et une psychologie ordinaires. Balzac, écrivain réaliste, décrit dans Les Mémoires de deux jeunes mariées, les pensées de deux femmes types du dix-neuvième siècle. C'est un roman épistolaire, relatant donc les sentiments de ces deux dames par lettres interposées. Louise de Chaulieu est une parisienne type, coquette, aimant le beau monde, aller au théâtre, à des bals, et voulant la passion plus que la stabilité.

Commentaires