La conduite de la politique monétaire dans les pays développés Dissertation by Luisap

La conduite de la politique monétaire dans les pays développés
Dissertation étudiant la conduite passée et future de la politique monétaire dans les pays développés.
№ 22332 | 5,610 mots | 0 sources | 2010
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

C'est sans doute avec les années 1970 (marquées par la crise du SMI, l'accélération de l'inflation et les innovations financières) que notre conception générale de la politique monétaire a véritablement commencé à changer, ce qui a été accentué ensuite avec les crises des années 1990, avec pour résultat une attente beaucoup plus importante pesant sur la conduite de la politique monétaire dans les pays développés. Il ne lui fallait en effet plus seulement se consacrer à la stabilité des prix mais aussi gérer des tensions financières et accompagner des mutations structurelles. Or la crise actuelle, ou disons avec optimisme la crise récente, marque en quelque sorte une accentuation de ce phénomène, la politique monétaire prenant encore plus d'importance et englobant encore plus de mesures différentes, particulièrement ce que l'on a appelé les politiques « non conventionnelles ».

I/ Une conduite récente innovante et effective
II/ L'amorce d'un retour à la normale à partir de 2010 ?
III/ Les enjeux d'une nouvelle intensification de la politique monétaire

Extrait du document:

Traditionnellement, la conduite de la politique monétaire par une banque centrale se fait par la maîtrise des taux d'intérêt de court terme ; ce que l'on appelle la règle de Taylor supposant de les abaisser lorsque la croissance économique est faible ou que l'inflation (ou l'inflation anticipée) se situe sous le niveau désiré, et de les augmenter en cas de forte croissance ou d'inflation élevée. Dès le début de la crise ont alors logiquement été abaissés les taux directeurs des banques centrales, aux premiers rangs desquels ceux de la Réserve fédérale américaine.

Commentaires