La connaissance de soi n'est-elle qu'une illusion ? Dissertation

La connaissance de soi n'est-elle qu'une illusion ?
Dissertation de philosophie abordant des notions clés, à savoir la connaissance et la nature de l'homme au regard de la philosophie grecque.
№ 13523 | 3,750 mots | 0 sources | 2010
Publié le janv. 27, 2010 in Philosophie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis Socrate, le projet de se connaître soi-même est une ambition majeure de la philosophie. On se souvient du fameux « Connais toi toi-même ». Cette formule montre que la connaissance de soi n'est pas innée, mais résulte d'un travail que l'homme doit s'efforcer d'accomplir. Pour Socrate, la connaissance de soi n'est donc pas une faculté naturelle, mais elle s'acquiert.

1.La connaissance de soi est illusoire
2.Illusion et utopie

Extrait du document:

La connaissance de soi est donc rendue difficile par un changement, une évolution incessante de notre « moi » intérieur. Mais jusqu'ici, nous avons admis l'existence d'un « moi ». Or, rien ne nous le prouve. Peut-être que le « moi » n'existe même pas, peut-être qu'il est juste une invention de la métaphysique que rien ne peut démontrer. Dans ce cas, la connaissance de soi serait d'autant plus absurde que le « soi » n'existe pas. Selon Hume, dans son Traité de la Nature Humaine, l'hypothèse de l'identité, du « moi » constant n'est qu'une illusion. En réalité, il n'y a qu'une succession d'états psychologiques, d'actes intellectuels, de multiples perceptions. Il s'agit bel et bien d'une multiplicité, et non d'une unité. Je ne peux pas découvrir en moi-même un élément stable qui serait le support de toutes les modifications de ma conscience. Je ne suis qu'une succession de perceptions car je ne peux rien connaître de plus en moi-même : « Quand je pénètre au plus intime de ce que j'appelle moi-même, c'est toujours pour tomber sur une perception particulière ou une autre ». Le « moi » est, pour Hume, un mot vide, un mythe.
  • Dissertation se demandant si l'ipséité du soi présuppose la référence à une « substance » déterminée a priori ou si elle implique, au contraire, une forme de permanence dans le temps qui ne soit pas réductible à la détermination d'un substrat.
    № 25385 | 4,175 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation de philosophie : on se demande dans quelle mesure l'activité technique (mais qu'est-elle) nous aide à avoir la conscience de soi.
    № 103 | 1,870 mots | 0 sources | 2007 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant s'il existe d'autres procédés, autres que les sens, qui amènent à une opération discursive de la pensée, à un calcul, à une tradition.
    № 29622 | 3,940 mots | 0 sources | 2013 | DZ | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires