La connaissance scientifique du vivant Dissertation by cc07

La connaissance scientifique du vivant
Dissertation qui analyse si la connaissance scientifique du vivant exige que l'organisme soit considéré comme une machine.
№ 7488 | 2,195 mots | 0 sources | 2008
Publié le juil. 29, 2008 in Biologie , Philosophie , Sciences
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les découvertes scientifiques du siècle dernier comme les plus récentes participent à l’établissement d’une connaissance de plus en plus poussée et complète du vivant. L’organisme et ses mécanismes grâce aux progrès de la médecine sont de mieux en mieux compris.
Mais cette connaissance du vivant acquise implique t elle le fait qu’il faille considérer l’organisme comme une machine ? Comment justement L’organisme a-t-il été considérer au cours du temps ?

1. La considération de l’organisme en tant que machine peut être bénéfique dans des cas bien précis et délimités

2. Le reste du temps elle n'est que source d’ignorance

Extrait du document:

Voir l’organisme et son fonctionnement sur le modèle de la machine est un principe qui peut s’avérer très réducteur par le fait qu’il peut ne pas prendre en considération l’extrême complexité d’un organisme vivant.
Par exemple la théorie cartésienne des « animaux-machines », qui définit les animaux comme des automates effectuant des actions non pas selon leur propre volonté, mais comme étant guidés par un instinct de pérennité de leur espèce, amène à considérer les organismes vivants que sont les animaux ni plus ni moins comme des automates. Et cette considération est dévalorisante bien sûr, mais a également un effet notoire qui est celui de placer l’homme dans un contexte de connaissance supposée des animaux, et peut entrainer un désintéressement total vis-à-vis des espèces animales.

Commentaires