La conscience de soi est-elle connaissance de soi ? Dissertation

La conscience de soi est-elle connaissance de soi ?
Dissertation se demandant jusqu'à quel point l'homme a conscience de lui, conscience qu'il existe, conscience qu'il pense et s'il est possible de confondre conscience de soi et connaissance de soi.
№ 23178 | 2,075 mots | 0 sources | 2011
Publié le mars 13, 2011 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Tout homme étant normalement constitué est destiné à avoir conscience de lui un jour ou l'autre. La conscience de soi se développe naturellement avec le temps, et elle est présente chez tout être qui pense. Cette conscience de soi est en quelque sorte un pouvoir que possède l'homme et qui lui permet alors de se représenter les choses de la vie, et en outre d'avoir connaissance de lui-même. Il semblerait alors qu'il y est effectivement un lien entre la conscience de soi et la connaissance de soi…Selon Locke, c'est la conscience de soi qui rendrait possible la connaissance de soi…Cette vision parait être la plus sage, car on ne peut pas en effet dire que les deux termes puissent se confondre, cela se vérifie assez simplement : il ne suffit pas de s'apercevoir que l'on existe pour pouvoir affirmer que l'on a une parfaite connaissance de soi.
Nous verrons dans une première partie que l'homme a tendance à croire trop naïvement que la conscience de soi est pareille à la connaissance de soi et donc que les deux termes ne font qu'un. Nous constaterons dans une partie que la conscience de soi ne permet en fait qu'une connaissance partielle et incomplète de soi.

Extrait du document:

Pour répondre à la question "la conscience de soi est-elle connaissance de soi ?" il est pertinent de répondre que non. La conscience de soi est un savoir qui accompagne la vie, les pensées, les désirs, les actes d'une personne et qui se développe grâce à l'expérience pratique et théorique mais elle n'est en aucun cas une connaissance totale et absolue de soi. Se connaître suppose pouvoir anticiper ses actes, ses paroles, pouvoir s'affranchir de cette envie d'être "mieux" que ce que l'on est réellement.

Commentaires