La conscience est-elle une illusion ? Dissertation by Albanpor

La conscience est-elle une illusion ?
Dissertation de philosophie qui remet en question l'existence de la conscience, en considérant la possibilité d'une illusion dans l'interprétation par l'homme de ses perceptions.
№ 6608 | 1,910 mots | 0 sources | 2008
Publié le juin 23, 2008 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’existence de l’homme a été ponctuée par de mauvaises appréciations de sa propre conscience. Ce fait est justifié par l’existence même de plusieurs visions différentes, si elles ne sont pas antagonistes, de la réflexion. On peut donc se demander si la conscience n’est pas qu’une simple illusion ?
On peut cependant distinguer deux types d’illusion. Le premier type est une apparence dépourvue de réalité. Dans ce cas là, on peut se demander si la conscience n’est pas dans sa propre existence dépourvue de toute réalité. Le second type d’illusion, est une erreur de perception causant une fausse apparence. Dans ce cas là l’existence de la conscience n’est pas remise en cause, mais la conscience peut être une illusion dans sa production. Les représentations produites par la conscience sont donc erronées et trompent ainsi l’homme dans l’appréciation de son environnement et de sa propre appréciation.
Cette étude distingue donc trois temps. Le premier sera axé autour de la notion d’illusion en tant qu’une apparence dépourvue de réalité. Le second temps de notre réflexion s’orientera vers la notion d’illusion dans le sens d’une apparence erronée par une mauvaise perception et le troisième temps sera consacré à l’illusion en tant que mauvaise interprétation de cette perception.

Extrait du document:

Les sentiments peuvent être considérés comme une seconde remise en cause de la conscience, mais la conscience dans le sens de la prise en considération. En effet, dans certains cas on peut observer une prééminence des sentiments sur la conscience de la situation.
Pour illustrer cela, on peut exploiter l’exemple de Pascal du sage assis sur une planche au dessus d’un précipice. Pascal l’utilise pour montrer la prédominance de l’imagination sur la raison. Cependant cet exemple ne montre-t-il pas que le sentiment de crainte prend le dessus sur la conscience de la situation ? Bien que le sage ait conscience d’être en sûreté puisque la planche est bien assez grande pour le préserver d’une chute, ses sentiments de peur le font « pâlir et suer ». Peut-on parler de conscience si elle disparaît avec certains sentiments tels que la crainte ou la peur ? Dans un autre cas le sentiment de joie peut amener un individu à mal apprécier une situation en relativisant sa gravité et peut donc avoir une conscience erronée de la situation.
Si l’on accepte le fait que les sentiments peuvent suppléer ou tromper la conscience dans certaines conditions, cela ne remet pas en cause l’existence de la conscience. La conscience ne peut donc être considérée comme une illusion juste du fait de la prépondérance des sentiments.

Commentaires