La conscience fait-elle le bonheur ou le malheur de l'homme ? Dissertation by Chriwriter

La conscience fait-elle le bonheur ou le malheur de l'homme ?
Dissertation se demandant si le fait que l'homme soit conscient fait de lui un homme grand, ou au contraire misérable.
№ 25106 | 1,220 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le juin 27, 2011 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

De nombreux philosophes se penchent sur des questions concernant la conscience, en particulier depuis l'apparition de la philosophie moderne, qui nait avec Descartes et sa définition de la conscience grâce au cogito-cartésien, « Je pense donc je suis ».
On peut définir la conscience de différentes manières. Tout d'abord, l'homme a la capacité de pouvoir porter un jugement sur ses actes, qui s'explique par la conscience dont il est doté.
On peut distinguer plusieurs formes de conscience tel que la conscience de soi, c'est-à-dire que l'homme est conscient de son existence et de ses pensées. Mais il existe aussi une conscience réfléchie, lorsque l'on ne dit pas spontanément ce qui nous vient à l'esprit, qui s'oppose à la conscience spontanée.

1. La conscience peut faire le bonheur, et donc la grandeur de l'homme
2. La conscience peut aussi avoir des conséquences faisant de l'homme un être malheureux et misérable

Extrait du document:

D'après le philosophe Bergson, il est possible que tous les êtres vivants aient la conscience, mais qu'elle ne se soit développée que chez l'homme. Selon lui, « En droit sinon en fait, la conscience est coextensive à la vie. », ce qui signifie que tous les êtres vivants avaient la conscience, mais les végétaux étant immobiles, ils n'ont pas pu la développer, et les animaux ont développé davantage l'instinct car ils ont répété leurs mouvements. Quant aux hommes, ils auraient développé la conscience, au détriment de l'instinct.
Mais dans ce cas, les animaux sont-ils plus malheureux que l'homme, ne disposant pas de la conscience ?

Commentaires