La construction européenne affaiblit-elle la politique ? Dissertation by nineju63

La construction européenne affaiblit-elle la politique ?
Dissertation de sciences politique sur l'impact de la construction européenne sur la politique des états.
№ 1156 | 1,720 mots | 0 sources | 2007
Publié le sept. 01, 2007 in Droit , Sciences Politiques
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Aujourd’hui, avec le rôle de la mondialisation et l’importance de l’Union Européenne dans la vie de tous ses pays membres, les compétences régaliennes, c’est-à-dire celles qui appartiennent uniquement à l’État, sont de plus en plus remises en cause.
Dès lors, on peut se demander si la construction européenne peut, à elle seule, expliquer la crise du politique qui touche aujourd’hui de nombreux États, mais plus particulièrement la France.

I- La crise du politique : des explications multiples et parfois anciennes

A) Des facteurs très divers aboutissant à une crise du politique
B) Les origines de la mondialisation

II- La construction européenne intensifie cet affaiblissement de la politique

A) La construction européenne comme point de départ à la perte de pouvoir des États
B) Vers un accroissement d’un nouveau pouvoir politique

Extrait du document:

Jean d‘ORMESSON soulève un problème très important de l’actualité lorsqu’il dit : « Les footballeurs sont populaires. Les politiques ne le sont plus. »
Cette idée traduit la crise qui touche actuellement la politique. Mais cette crise ne date pas d’aujourd’hui.
En effet, depuis toujours les hommes se sont méfiés du pouvoir, ce n’est pas un phénomène nouveau. C’est d’ailleurs cette méfiance qui a conduit aux grandes crises politiques qui ont pu bouleverser les systèmes politiques dans le monde. Ce dont l’homme se méfie ce n’est pas forcément du pouvoir lui-même, mais surtout des personnes qui l’exercent. L’importance de cette méfiance du pouvoir c’est accrue au cours des quatre derniers siècles. C’est d’ailleurs elle qui a conduit notre pays à la Révolution, mais aussi à l’échec de tous les systèmes politiques mis en place par la suite, notamment celui de la IVème République.
Cependant la crainte des gouvernants n’est pas le seul facteur ayant abouti à la crise actuelle du politique ; d’autres paramètres doivent être pris en compte. On peut par exemple citer la difficulté pour un homme politique de faire un semblant d’unanimité, les erreurs commises par certains dans le passé ou bien encore les promesses électorales qui n’ont pas été tenues… Depuis quelques années, on assiste à l’apparition de nouveaux facteurs renforçant ce déclin du politique. En effet, la corruption subit une importante croissance et ceux dans le monde entier, d’où l’expression trop connue « Tous pourris ».

Commentaires