La convergence des trajectoires de croissance au niveau international Dissertation by Jolin

La convergence des trajectoires de croissance au niveau international
Dissertation d'économie traitant des évolutions des trajectoires et des inégalités entre les grands groupes de différents pays, depuis les années 60.
№ 2575 | 3,560 mots | 0 sources | 2006
Publié le janv. 13, 2008 in Économie , Relations Internationales , Gestion
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La croissance économique désigne l’augmentation de la production de richesse d’un pays qui, entièrement redistribuée sous forme de revenus, permettra d’améliorer le niveau de vie de ses habitants.
Chez les classiques, il y a deux facteurs explicatifs à la croissance économique : le travail et le capital.
Cette dissertation présente l'évolution des Pays en Voie de Développement (PVD) d'après divers indicateurs comme l'Indice de Développement Humain (IDH) ou le Produit Intérieur Brut (PIB).

I. Evolution des trajectoires et des inégalités entre les grands groupes de pays depuis les années 60
1. Evolution des trajectoires et des inégalités entre les grands groupes de pays
a. La divergence des trajectoires de croissance entre les pays
b. L’augmentation des inégalités entre les pays

2. Pourquoi n’y a t il pas eu convergence ?
a. L’ouverture des pays ne s’accompagne pas nécessairement d’une croissance.
b. Un changement dans la structure des échanges : remise en cause de la spécialisation
c. Une dégradation des termes de l’échange pour les PED

3. La croissance des uns se fait-elle au détriment du développement des autres ?

II. La mesure du Produit Intérieur Brut (PIB) en Parité de Pouvoir d’Achat (PPA)

III. Comparaison des pays appartenant aux différents niveaux de l’IDH

Extrait du document:

La croissance est définie par une augmentation de la production de richesse d’un pays. Il s’agit uniquement d’un processus quantitatif.
Le développement, au contraire, est un processus qualitatif qui désigne la transformation des structures économiques, sociales et mentales. Selon BAIROCH, le développement doit permettre « l’amélioration des conditions générales de vie au-delà de la simple augmentation du niveau de vie ». Pour François PERROUX, le développement correspond à la « combinaison des changements mentaux et sociaux d’une population ». Selon lui, le développement est la situation qui caractérise des pays pouvant couvrir les « coûts de l’homme », c’est-à-dire les frais que doivent engager les individus et les collectivités publiques pour garantir à la population une vie digne de l’homme. Ces frais correspondent à la satisfaction des besoins physiologiques (se nourrir, se vêtir, se loger) et à l’accès à des biens collectifs essentiels tels que l’eau potable, l’accès à un système de soin, à l’éducation, etc.

Commentaires