La crise française du 16 mai 1877 Dissertation by Paul75013

La crise française du 16 mai 1877
Dissertation analysant les institutions de la IIIème République ainsi que les conséquences de la crise du 16 mai 1877.
№ 21403 | 1,730 mots | 0 sources | 2010
Publié le nov. 29, 2010 in Droit , Sciences Politiques
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Léon Gambetta dans son discours de Lille, le 15 août 1877 avait averti le président: « Il faudra se soumettre ou se démettre ». Cette déclaration couronne la montée des tensions latentes depuis près de quatre mois entre le Président Mac-Mahon et la Chambre. Instaurée en 1870 en pleine guerre contre la Prusse, la IIIème République française devait durer jusqu'en 1940, achevée par l'avènement du Régime de Vichy. Bien que née d'un mouvement populaire en 1870, la IIIème République ne devient réellement république qu'en 1877, lors de la crise du 16 mai, qui instaure l'autorité de la Chambre et du Sénat sur le Président, qui jusqu'à présent œuvrait dans le sens d'une restauration monarchique. En 1875, après plusieurs année de dépendance à la chambre constituante, la République se dote de trois lois Constitutionnelles, et donc pas d'une Constitution à proprement parler.

I. Les institutions de la IIIème République : inadaptées au contexte politique français
II. L'interprétation constitutionnelle: de la prédominance de l'exécutif à sa soumission

Extrait du document:

Comme leur nom l'indique, ce ne sont que des lois à valeur constitutionnelle. Elles offrent une liberté d'interprétation très vaste, laissant le champ libre à l'un ou l'autre des pouvoirs de choisir son champ d'action et ses capacités.
Le nouveau Larousse illustré, édition 1898-1907 les décrit ainsi : « Les lois constitutionnelles de 1875 sont une œuvre modeste, issue de concessions mutuelles.

Commentaires