La croissance peut-elle respecter les équilibres naturels ? Dissertation by loumineuzzz

La croissance peut-elle respecter les équilibres naturels ?
Dissertation qui pose la problématique suivante : quelles attitudes adopter pour minimiser les effets liés à la croissance afin de protéger notre planète et de respecter sa fragilité ?
№ 11582 | 1,470 mots | 0 sources | 2008
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La croissance a connu des phases de forte augmentation lors de la période des « 30 glorieuses » et lors de la révolution industrielle. La croissance est une augmentation soutenue de la production d'un pays. Les équilibres naturels correspondent aux équilibres générés par la planète sans intervention de l'Homme. La croissance, concept créé et lié à l'Homme, présente-t-elle une menace dans cet ordre naturel ? Les limites de la croissance seront d'abord abordées puis les différentes manières d'y remédier seront présentées.

Extrait du document:

D'après le rapport Meadows paru en 1972 dans « Halte à la croissance », le PIB, instrument de mesure de la croissance, ne prend pas en compte certains facteurs comme la pollution, l'exploitation des ressources naturelles, ni les dégâts humains et environnementaux, ni le bien-être de la population.
En effet, la croissance repose sur l'accroissement des facteurs de production mais aussi sur le progrès technique. Le progrès technique implique l'innovation et l'invention. Mais ces innovations peuvent causer, dans bon nombre de domaine, des dommages suite à des échecs, issus de l'erreur humaine. Par exemple, la centrale de Tchernobyl, fabriquait de l'électricité mais elle explosa, ce qui n'était évidemment pas prévu par les employés. Lors son explosion, de nombreuses personnes ont respiré un air toxique, leur causant des atteintes préjudiciables pour leur santé. Le nuage radioactif a détérioré l'environnement situé autour de la zone sinistrée. La terre a perdu sa pureté naturelle et s'est enrichie en particules radioactives. De ce fait, tous les produits issus de la terre sont composés d'une quantité, même infime, de substances radioactives. Tout l'écosystème se retrouve, de cette manière, affecté et l'Homme, au bout de plusieurs années d'exposition à cet air contaminé et de consommation de produits non conformes pour sa santé, développe des maladies graves telles que les cancers auxquels bon nombre d'entre eux succombent chaque année.
De même, dans le domaine de l'agriculture, afin d'améliorer la productivité, des éleveurs ont utilisé des farines animales pas assez chauffées pour nourrir les bovins ce qui a entraîné leur contamination par le prion responsable de la maladie de la vache folle. La maladie de l'ESB résulte donc d'un accident industriel. L'utilisation de toutes sortes de pesticides comme les herbicides, les fongicides ou autres insecticides dans le but de diminuer les pertes sont nuisibles pour notre environnement et toxiques pour les êtres vivants car ils persistent de longues années dans l‘environnement. Ces produits chimiques polluent les nappes phréatiques et sont transmis le long des chaînes alimentaires selon le phénomène de la bioconcentration. L'emploi d'antibiotiques en additifs alimentaires pour diminuer la ration de nourriture du bétail tout en produisant la même quantité entraîne chez nous, consommateurs, une résistance bactérienne aux antibiotiques.

Commentaires