La culture nous prémunit-elle contre la barbarie ? Dissertation by theGN

La culture nous prémunit-elle contre la barbarie ?
Dissertation portant sur la barbarie qui est un danger qui nous menace, face à la culture qui est considérée comme un instrument, un moyen, propre à anticiper ce danger et à empêcher son apparition.
№ 4581 | 6,440 mots | 0 sources | 2008 | FR
Publié le mars 24, 2008 in Histoire , Philosophie , Questions Sociales
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La barbarie n’appartient pas au passé de l’espèce humaine, elle ne peut être confiné dans une histoire révolue qui ne nous concerne plus, mais constitue une menace constante, un fléau toujours susceptible de ressurgir.
Comment l’expliquer ? Comment comprendre que l’on a encore besoin aujourd’hui de se prémunir contre la barbarie ?
Cette dissertation aborde la question de savoir si la culture peut nous permettre d’éviter le pire, nous armer efficacement.
Tout d’abord, il faut connaître la nature de l’ennemi à combattre. Qu’est-ce que la barbarie ?

I. Définition de la barbarie

II. Quel est l’origine de ce mal ? Comment s’en prémunir ?

III. La culture est-elle sans ressources face à la barbarie ?

Extrait du document:

Pour les anthropologues du XIXème, il est clair que la culture, c'est la civilisation qui nous sort de la barbarie, mais elle n’a pas à nous en prémunir car la barbarie est détruite par la civilisation qui s’y substitue. La barbarie est derrière nous et ne peut réapparaître. Pour que la barbarie soit pensée comme un danger potentiel, il faut donc se déprendre d’une philosophie évolutionniste de l’histoire et tenir compte de l’histoire du XX ème siècle.
Le totalitarisme, les camps d’extermination, les Goulags, les massacres au Rwanda, etc. La réalité empirique et indiscutable de la barbarie justifie le sujet. La barbarie ne correspond pas à un état dépassé de notre histoire, elle est toujours en embuscade.
Il y a donc des raisons de se demander comment s’en prémunir de problème : au XIXème cette représentation de l’histoire s’accompagne de l’idée que la supériorité culturelle a pour origine une supériorité naturelle. Evolutionnisme culturel : l’infériorité mentale et morale des sauvages est une évidence.
Le Barbare étant spontanément assimilé dans l’imagerie populaire à un être cruel et non policé par la civilisation, s’accaparant avec violence ce dont il a besoin.
  • Fiche de lecture de l'ouvrage « La barbarie », de Michel Henry visant à mettre en avant les propos tenus par Michel Henry concernant la notion de ce qu'est la vie.
    № 25384 | 3,440 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation de littérature comparée qui s'interroge sur la place et le rôle du fait religieux dans les romans de la contre-utopie.
    № 11645 | 1,550 mots | 8 sources | 2009 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Travail de recherche sur la contre-autorité qui peut apparaître chez l'enfant en réaction à l'encadrement permanent des professeurs et de l'équipe tant enseignante que pédagogique. (pdf)
    № 17052 | 1,465 mots | 7 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires