La décision est souvent l'art d'être cruel à temps Dissertation by DDC

La décision est souvent l'art d'être cruel à temps
Dissertation se demandant comment définir ce qu'est une bonne décision.
№ 29694 | 2,525 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le mai 19, 2013 in Philosophie , Sciences Politiques
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La décision est le fait d'un acteur (ou d'un ensemble plus ou moins cohérent d'acteurs) qui effectue un choix entre plusieurs solutions susceptibles de résoudre le problème ou la situation auxquels il est confronté. L'une des premières théorisations est celle d'Aristote dans l'Éthique à Nicomaque, qui fait de la décision l'aboutissement de la délibération. Le mot “décision”, emprunté du latin classique decisio (action de trancher une question débattue, après délibération individuelle ou collective), renvoie étymologiquement à l'idée d'un mouvement emprunt d'une certaine violence. Ce mot du dramaturge Henry-François Becque porte en lui toute la difficulté du problème qui se pose au décideur public. La difficulté de dégager un consensus sur chaque décision et de trancher sans faire de mécontents est le propre de l'exercice du pouvoir, et la raison publique n'est pas exempte de toute contradiction, l'art du politique étant justement de dépasser ces contradictions pour faire vivre la communauté.

I) Les décisions cruelles : un caractère parfois nécessaire et indiscutable
II) Quelle légitimité ?

Extrait du document:

Du point de vue sociologique, Max Weber affirme que le propre de l'État se trouve en réalité dans l'un des moyens qu'il emploie: il est le seul groupement à bénéficier, sur son territoire, de la violence physique légitime. L'élément fondamental de cette définition tient bien sûr dans la légitimité. Acquise par l'effet de la tradition, par le charisme d'un chef ou à l'occasion de règles et d'une procédure acceptée par ses membres, elle offre à ce monopole une certaine stabilité et efficacité, et par voie de conséquence à l'État lui-même.

Commentaires