La démocratie au travers du vote au suffrage universel Dissertation by atim

La démocratie au travers du vote au suffrage universel
Dissertation d'histoire sur l'avènement du suffrage universel, caractéristique incontournable de la démocratie.
№ 1944 | 1,085 mots | 5 sources | 2007
Publié le nov. 26, 2007 in Histoire , Sciences Politiques
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le suffrage universel répond à une logique de souveraineté du peuple, à une participation de chacun à la vie politique par le vote.

Introduction

I/ Un processus long et progressif

II/ Mais après son avènement, le suffrage universel s’ancre profondément dans la société démocratique

Conclusion

Extrait du document:

On parle de suffrage universel lorsque l’élection des représentants d’un peuple se fait par un vote concernant tous les citoyens sous certaines conditions peu restrictives. Si la fin du XVIIIe siècle et surtout la première moitié du XIXe furent marqués par une modernisation de la société par la libéralisation des régîmes successifs en France, on ne peut néanmoins parler de suffrage universel qu’à la fin du XIXe siècle. En effet, il convient de distinguer démocrates et libéraux ; si le libéralisme ne sous-tend pas le suffrage universel, la démocratie en tant que «gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple » selon la formule de Lincoln, ne peut être considérée comme pleine sans le suffrage universel. Or, le libéralisme précède la démocratie. Entre outre, si démocratie et suffrage universel nous semblent aujourd’hui indissociables, l’adéquation n’a pas toujours été une évidence même dans les nos démocraties occidentales actuelles.
C’est pourquoi on peut s’interroger sur les conditions d’installation du suffrage universel, et en particulier sur son implantation progressive mais profonde dans la société française.
Si l’on peut noter que l’avènement du suffrage universel a nécessité un apprentissage long et difficile, il est indéniable qu’une fois ancré dans les mœurs, il s’agit d’une caractéristique incontournable de la démocratie.

Commentaires