La démocratie directe Dissertation by eleosud2

La démocratie directe
Dissertation sur les composantes de la démocratie directe. Etude des différents modèles adoptés pour assurer l'expression populaire.
№ 1890 | 2,045 mots | 0 sources | 2007
Publié le nov. 25, 2007 in Droit , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La démocratie participative, forme renouvelée de la démocratie directe, est stimulante car elle mise sur un citoyen, plus éclairé, capable de se prononcer sur la conduite des affaires publiques.


Introduction


I/ Bien que basées sur la démocratie représentative, la quasi-totalité des démocraties occidentales prévoient des techniques de démocratie directe

A- La démocratie directe : une vision idéaliste et irréaliste de la démocratie dont l’outil principal , le référendum, est néanmoins largement utilisé en Occident
a) Limites du modèle athénien qui est souvent présenté comme l’incarnation de l’idéal démocratique
b) Au XVIIIème, le principe de réalité contraint les plus farouches partisans de la démocratie à renoncer au recours exclusif de démocratie directe
c) Un mythe prégnant pendant la Révolution Française finalement discrédité par les plébiscites napoléoniens

B- Le référendum est principal outil de démocratie directe et est utilisé par nombre de pays dotés d’une démocratie représentative
a) La plupart des démocraties occidentales connaissent un «gouvernement semi-direct» en ayant recours au référendum
b) Le référendum national en France dans le cadre de la Vème République
c) Contrôle de légalité du référendum


II/ Le développement, à l’échelle locale, d’un modèle de démocratie participative à mi- chemin entre la démocratie directe et la démocratie représentative ne doit pas occulter les risques intrinsèques à l’utilisation abusive de l’outil référendaire

A- Le développement d’un modèle de démocratie participative en France
a) Génèse du référendum local
b) Le référendum local


B- Si les techniques de démocratie directe présentent l’avantage de corriger les lacunes de la démocratie représentative, l’utilisation des outils de démocratie directe reste risquée sur le plan technique et politique
a) Utilisation biaisée du référendum
b) Utilisation délicate du référendum
c) Utilisation abusive référendum
d) Utilisation particulièrement complexe du référendum local


Conclusion


Annexe

Extrait du document:

A. La démocratie directe : une vision idéaliste et irréaliste de la démocratie dont l’outil principal , le référendum, est néanmoins largement utilisé en Occident.
La génèse de la démocratie en Occident démontre – cantons suisses mis à part- que la démocratie directe n’est ni viable, ni souhaitable (credo de la IIIe République).
a) Limites du modèle athénien qui est souvent présenté comme l’incarnation de l’idéal démocratique:
● Ce modèle n’a bien fonctionné que pendant un nombre limité d’années (comédies d’Aristophane qui raillent les perversions du système)
● Seule une minorité des habitants d’Athènes est concernée (métèques, femmes et esclaves n’ayant pas le statut de citoyen)
● La démocratie directe ne peut fonctionner qu’à l’échelle d’une cité-État (l’agora doit être accessible pour l’ensemble des citoyens). Impossibilité « technique et pratique » reprise par JJ Rousseau (« Considérations sur le gouvernement de Pologne »).
b) Au XVIIIème, le principe de réalité contraint les plus farouches partisans de la démocratie à renoncer au recours exclusif de démocratie directe.
● Rousseau,: « L’un des grands inconvénients des grands États, (…) est que la puissance législative ne peut s’y monter elle-même et ne peut agir que par députation. »

Commentaires