La détente entre Nixon et Brejnev, quel impact sur l'Europe ? Dissertation by Cocasherwood

La détente entre Nixon et Brejnev, quel impact sur l'Europe ?
Dissertation se demandant dans quelle mesure cette politique relève d'une volonté commune aux deux supergrands de préserver le statu quo en Europe et dans le monde.
№ 31430 | 3,100 mots | 6 sources | 2015 | FR
Publié le juin 29, 2015 in Histoire , Relations Internationales
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

On considère souvent les accords d'Helsinki en 1975 comme l'apogée de la détente. Ce sommet laisse en effet entrevoir à certain la fin de la guerre froide en Europe, avec la reconnaissance des frontières, la volonté de réduire les forces militaires et la reconnaissance des droits de l'Homme par le bloc soviétique, mais il semble que la mise en place de cette politique par Richard Nixon et Leonid Brejnev ait pu répondre à une volonté d'imposer un statu quo en Europe pour préserver un monde bipolaire. En filigrane, on retrouve la question de savoir dans quelle mesure les privilèges que garantissait aux deux supergrands la bipolarité du monde ne les ont pas poussés à entretenir leur conflit à distance.

I/ La politique de détente de Nixon et Brejnev, la fin de la guerre froide en Europe ?
II/ La Détente : une volonté commune de préserver le statu quo en Europe et dans le monde ?
III/ La détente peut-être vue comme un facteur de la fin de la guerre froide

Extrait du document:

La relation entre Brejnev et Nixon, qui se sont rencontrés plus qu'aucun dirigeant américain et soviétique avant eux ne servira de modèle à leurs successeurs et notamment à Gorbatchev et Reagan, tout comme le format de leurs rencontres. Comme Nixon le note dans ses mémoires, les deux leaders ont mis fin à « l'ère de la confrontation » qui a laissé place à celle de la « négociation ». On entend le même son de cloche en URSS, où Anatolie Tcherniaev, futur bras droit de Gorbatchev, écrit dans son journal qu'avec la rencontre Nixon-Brejnev « le Rubicon a été franchi » et que s'ouvre « l'ère de la convergence ».

Commentaires