La Fédération de Russie : une puissance émergente Dissertation

La Fédération de Russie : une puissance émergente
Dissertation se demandant en quoi des fragilités structurelles de l'économie et de la société russes ainsi que le nouveau contexte international, font de la Russie une puissance incontestable mais néanmoins précaire.
№ 19444 | 1,970 mots | 0 sources | 2009
Publié le août 31, 2010 in Géographie , Relations Internationales , Sciences Politiques
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« L'exception Russe » titre d'un ouvrage de l'ancien conseiller de Michaël Gorbatchev, Andreï Gratchev, paru en 1997, illustre bien l'image ambigüe que la Russie offre au monde. Pendant près d'un demi-siècle de Guerre Froide, elle fut à la tête d'un des pôles idéologiques et militaires qui structuraient les relations internationales. Héritière de l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques, la Fédération de Russie a connu après l'effondrement du bloc soviétique une période dite de « transition » entre deux systèmes économiques et sociaux qui ont mis à mal son statut de grande puissance. Cet affaiblissement a été très mal vécu par la population et une partie de la classe dirigeante. Ainsi, la volonté de restaurer la puissance du pays est une composante essentielle de l'action de l'État russe. Depuis la fin des années 1990, la reprise économique permet à la Russie de revendiquer à nouveau sa place de puissance mondiale, après une faiblesse temporaire. Elle a été confortée en cela par son accès au prestigieux G7, devenu G8 , groupe des pays « les plus riches » de la planète en 1998.

I- Le redressement de la puissance économique russe
II- Une croissance économique précaire et inégale
III- Une influence politique en mutation

Extrait du document:

Une certaine nostalgie de la puissance de l'URSS et la méfiance vis à vis de l'Occident, soupçonné de vouloir piller les richesses du pays. Certains secteurs stratégiques demeurent fermés aux compagnies étrangères. De plus, le raidissement politique intérieur, illustré par l' « affaire Youkos » n'améliore pas l'image internationale du pays, et des voix s'élèvent pour critiquer le manque de démocratie. Certains russes prônent le retour à un protectionnisme, un rejet de l'immigration afin de préserver l'identité nationale, etc...

Commentaires