« La Fin de Satan » de Victor Hugo : « une épopée de l'inachèvement » (Jean Gaudon) Dissertation by damemaruyama

« La Fin de Satan » de Victor Hugo : « une épopée de l'inachèvement » (Jean Gaudon)
Dissertation se demandant si un concept que l'on considère comme absolu, le Mal, peut être inachevé, en analysant « La Fin de Satan » de Victor Hugo, considérée comme une œuvre "inachevée par Jean Gaudon.
№ 26567 | 2,495 mots | 4 sources | 2011 | FR
Publié le oct. 16, 2011 in Littérature
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La Fin de Satan se trouve entre La Légende des Siècles et Dieu. L'œuvre, qu'il rédige de façon discontinue, retrace l'épopée du Mal. Grâce à ses manuscrits, nous savons qu'elle est inachevée. Jean Gaudon, quant à lui, ne parle pas de l'inachèvement de l'épopée mais d'une « épopée de l'inachèvement ». Cette formule implique une interrogation : inachèvement de quoi ? Du monde ? De Satan ? De la pensée de Hugo ? Un problème se pose pourtant : un concept que l'on considère comme absolu, le Mal, peut-il être inachevé ?

1. Le terme d'épopée
2. Le problème de l'inachèvement
3. La notion d'achèvement n'est peut-être pas complètement absente de l'œuvre

Extrait du document:

Quand on évoque le futur, on le rapporte aussitôt à la vie. En effet, celle-ci continue bien que l'archange Lucifer soit déchu. On s'en rend compte avec les thèmes de la lumière et du jour dans la section « Hors de la Terre III » : Satan parle de « l'aube idolâtrée », de « l'horizon (qui) resplendit », de la nature « inondée d'aurore » et enfin de « l'aube (qui) dore le tigre ». La vie semble donc ne pas pouvoir s'arrêter. La « Chanson des oiseaux » le montre bien : « Vie est le mot souverain, / Et serein, / Sans fin, sans forme, sans nombre ». On peut alors dire que la vie n'a pas de fin et que la mort ne l'achève pas. Cela apparaît nettement dès « La Première Page » : le « Chaos » ne veut pas recevoir l'humanité ; de cette façon, il rejette l'idée d'une fin du monde. Cependant le déluge l'a déjà détruit mais Dieu va intervenir en disant : « Je consens que ce monde revive ».
  • Commentaire du poème "Magnitudo Parvi", extrait du recueil "Les Contemplations" de Victor Hugo se demandant en quoi cette expérience permet au poète de faire surgir l'expérience inédite de l'intimité poétique au cœur d'un cosmos informe.
    № 18630 | 1,850 mots | 0 sources | 2010 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire composé de ce poème extrait du recueil "Les Chatiments", dans lequel l'auteur fait une satire de la société bonapartiste, ainsi qu'une critique virulente du Monarque et de ses partisans pour lesquels il éprouve un profond mépris.
    № 6991 | 1,880 mots | 0 sources | 2006 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire composé du célèbre poème d'Hugo, extrait du recueil «Les Contemplations», dans lequel un vieil homme, l'âme en peine, va se recueillir sur une tombe.
    № 9483 | 2,260 mots | 0 sources | 2008 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires