La France a-t-elle favorisé le développement économique des colonies ? Dissertation by ConstanceG

La France a-t-elle favorisé le développement économique des colonies ?
Dissertation d'histoire contemporaine qui pose la question de savoir dans quelle mesure la France est responsable d'une désarticulation économique et d'un déséquilibre structurel dans ses colonies, les prédisposant au sous-développement de 1870 à 1939.
№ 9720 | 2,295 mots | 0 sources | 2009
Publié le janv. 13, 2009 in Économie , Géographie , Histoire
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le contrôle économique exercé par la France sur son Empire, pendant la IIIème République a lourdement pesé sur l'avenir des pays. Tout en distinguant l'action de l'Etat et celle des compagnies privées, il s'agit de savoir si la métropole a favorisé le développement économique de son vaste Empire de douze millions de kilomètres carrés, regroupant un bloc africain l'AOF, l'AEF et le Maghreb, ainsi qu'un ensemble indochinois. On doit alors étudier la nature et les évolutions de la production, des exportations, mais aussi celles de la scolarisation et le niveau de vie, ainsi que la façon dont ont été traitées les populations locales.

1. Quelle a été l'intervention économique de la France dans ses colonies ?

2. Comment la France a t-elle mis en valeur ses colonies ?

3. Les mesures sociales qui ont favorisé le développement économique dans les colonies

Extrait du document:

D'autre part, la Première Guerre mondiale induit une évolution mentale des gouvernements français, le lien est opéré entre welfare et développement. Pour que les populations indigènes soient plus productives, il faut qu'elles soient en bonne santé et instruites. La France met ainsi en place une politique d'alphabétisation. Non seulement on observe une augmentation des effectifs scolaires, mais il y a également une mutation dans l'orientation de l'enseignement et l'abandon des tentatives d'assimilation, (« nos ancêtres les Gaulois »), par exemple la Réforme de l'instituteur Louis Manipoud au Cambodge. Par exemple au Vietnam, le nombre d'élèves passe de 126 000 en 1920 à 700 000 en 1943. Cette politique permet l'émergence d'une nouvelle élite locale lettrée. En 1940, au Vietnam, il y a 5 000 diplômés de l'enseignement supérieur ou spécialisé.
De même, dans le domaine médical, la France choisit les campagnes de vaccination, encouragées par le développement de filiales de l'institut Pasteur. Ceci permet une baisse conséquente du taux de mortalité. Les colonies entrent dans le première phase de la transition démographique, qui se caractérise par une croissance démographique du fait de la chute du taux de mortalité et de la stagnation du taux de natalité. La France crée également plusieurs hôpitaux coloniaux. Les deux plus anciens sont ouverts à Saïgon en 1873 et à Dakar en 1890. En 1900, on compte 30 hôpitaux centraux et secondaires, 80 ambulances, c'est-à-dire 6 000 lits ouverts. Le personnel médical des hôpitaux coloniaux est fourni par le corps de santé colonial. Des auxiliaires autochtones sont formés.

Commentaires