La France de 1914 : Une oligarchie sociale, une démocratie politique? Dissertation by Lhora

La France de 1914 : Une oligarchie sociale, une démocratie politique?
Dissertation sur l'état social et politique de la France à la veille de la première guerre mondiale, étude à partir d'une citation de Jean Jaurès.
№ 544 | 1,900 mots | 1 source | 2007
Publié le juin 27, 2007 in Histoire , Sciences Politiques
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Il s'agit d'étudier l'évolution politique et sociale de la France à partir de la Commune (1870) jusque 1914 : peut -on dire que l'idéal d'égalité et d'harmonisation sociale véhiculé par les Communards a été réalisé quarante ans après? Et qu'en est-il de la démocratie sous la IIIe République?

Extrait du document:

La Commune de Paris, qui a lieu entre Mars et Mai 1871, est une véritable insurrection populaire en faveur de l'instauration de réformes sociales, visant notamment à améliorer les conditions de travail des ouvriers: ce soulèvement témoigne d'une exaspération face à l'archaïsme des lois sociales et l'immobilisme traditionaliste de l'empire., se traduisant par une hiérarchie sociable immuable et de profondes inégalités.
Jean Jaurès, figure du socialisme réformiste à la suite des grèves de Carmaux en 1889, affirme que « la France de 1914 est une démocratie politique et une oligarchie sociale ». Nous pouvons nous demander en quoi la France de 1914 conjugue de manière paradoxale libertés politiques démocratiques , et maintien des inégalités sociales par la concentration du pouvoir économique et financier dans les mains d'un petit nombre. La Commune de Paris est-elle un véritable échec? La situation économique et sociale de la France à la veille de la guerre semble ne pas répondre aux idéaux révolutionnaires des communards, selon la vision de Jaurès.
Nous verrons tout d'abord en quoi cette opinion est injustifiable, mais il convient de la nuancer en tant qu'elle est une opinion.

Commentaires