La gestion de crise est-elle devenue le principal déterminant de la politique publique ? Dissertation by cecile69

La gestion de crise est-elle devenue le principal déterminant de la politique publique ?
Dissertation se demandant en quoi la gestion de crise ne peut qu'être temporaire et doit donc être dépassée pour aller vers une nouvelle gouvernance.
№ 28016 | 2,180 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le févr. 28, 2012 in Philosophie , Sciences Politiques , Sociologie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Sur fonds de crise financière, d'endettement public et de hausse du chômage, le Sénat a basculé à gauche pour la première fois en France en 2011, comme un signe supplémentaire de la gestion de crise permanente que requiert la politique publique aujourd'hui. En effet, après les Trente Glorieuses, il semblerait que différentes crises touchent les pays occidentaux depuis une quarantaine d'années, qu'elles soient économiques ou financières. En outre, au niveau international, la question d'une crise environnementale est récurrente, annoncée par le rapport Brundtland en 1987, rappelée par le rapport Stern en 2006. Les inégalités sont persistantes entre pays du nord et pays du sud, sans que l'ingérence humanitaire ne les résolve. De fait, la gestion de crise serait-elle devenue le principal déterminant de la politique publique ? Si la politique publique vise, étymologiquement, à gérer la vie de la cité et donc, plus communément aujourd'hui, celle d'un État ou d'un groupe d'États, la gestion de crise ne la caractérise pas en premier lieu.

I. La gestion de crise, issue de la conjonction entre État providence et dissolution du lien social, semble être le principal déterminant de la politique publique aujourd'hui
II. La gestion de crise, par définition temporaire, doit permettre de penser un nouveau mode de gouvernance de la politique publique, plus responsable et plus soutenable

Extrait du document:

Par définition, la crise, et donc sa gestion, ne peuvent être que temporaires. Elle doit donc inciter les politiques à engager des réformes, salon la théorie de Machiavel qui voit dans la crise le moment d'expression de la ruse du politique. La gestion de crise doit inciter les politiques à repenser la politique publique en fonction des apports de la crise. Actuellement, compte tenu de la conjonction de plusieurs crises de nature différente, la gestion de crise quasi constante doit être dépassée dans le sens d'une nouvelle gouvernance, telle que déjà impulsée par les crises.

Commentaires