La gloire dans "Cinna et Polyeucte" de Pierre Corneille Dissertation

La gloire dans "Cinna et Polyeucte" de Pierre Corneille
Dissertation se demandant en quoi on peut dire que la gloire est un point de convergence fondamental de l'œuvre "Cinna et Polyeucte" de Corneille.
№ 31302 | 5,760 mots | 0 sources | 2015 | FR
Publié le mars 31, 2015 in Littérature
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Avant d'écrire Cinna et Polyeucte, Corneille s'est fait connaître en tant qu'auteur de pièces tragiques avec le Cid et Horace. Dans ces deux œuvres, les personnages éponymes sont illustres d'un point de vue militaire : ce sont des guerriers aux valeurs chevaleresques, des personnages qui acquièrent une indéniable renommée par leur courage. Les femmes quant à elles sont des êtres vertueux, accomplissant leur devoir ce qui les rend dignes d'estime et de considération respectueuse de la part d'individus qui mettent la vertu au premier plan.
Or, au premier abord, les personnages des deux pièces Cinna et Polyeucte suivent les mêmes schémas. Émilie, tenant à tuer Auguste pour venger son père, demande à son amant, Cinna, d'accomplir cet acte.

I. La gloire, suprême valeur morale
II. La gloire comme enjeu subversif
III. La gloire comme résolution du dilemme tragique

Extrait du document:

Il semblerait de ce fait que la vocation illustre des personnages passe par ces valeurs. Celles-ci occupent dans l'œuvre une place capitale. Les personnages souhaitent avoir une existence sociale par ce biais. Peu importe ce que font les personnages (se venger, faire une conjuration, insulter les dieux, etc.), ils l'accomplissent de façon glorieuse, d'une façon qui fera parler d'eux. La longue tirade de Stratonice (III, 2) suite au blasphème de Polyeucte fait quarante vers lors desquels l'action du personnage est théâtralisée par ses paroles et ses gestes. Pour l'entourage de ce personnage, il est catastrophique de ne plus exister socialement ; Polyeucte « n'est plus » ; il n'est « plus digne du jour, ni digne de Pauline » (III, 2). Une action à l'encontre de la société élimine toute gloire, ce qui la place comme pire que la mort.
  • Commentaire de l'acte II, scène 5 de l'ouvrage "Le Menteur" de Pierre Corneille montrant comment cette longue tirade de Dorante met en avant un récit dont l'originalité réside dans le mélange de réalisme et de baroque.
    № 22123 | 1,255 mots | 1 source | 2011 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de l'acte III, scène 4 de la pièce de Corneille « Le Cid », se demandant si le rôle de Rodrigue et de Chimène dans ce passage en fait des héros tragiques de conflit cornélien.
    № 28183 | 2,890 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture de l'ouvrage « Le défi hongrois », de Pierre Kende dans lequel l'auteur étudie les enjeux principaux de l'entrée de la Hongrie au sein de l'Europe.
    № 23732 | 2,380 mots | 1 source | 2010 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires