La grâce cinématographique Dissertation by Alibee

La grâce cinématographique
Dissertation qui analyse et développe l'expression "grâce cinématographique" d' Alain Bergala extraite de son article intitulé "A Frédéric M. qui va tourner son premier court métrage".
№ 16040 | 2,075 mots | 3 sources | 2010
Publié le mai 23, 2010 in Cinéma
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le terme de "grâce" possède dans la langue française une multitude de sens dont la relation est intéressante à étudier : de la faveur qu'un juge accorde à l'accusé au charme indéfinissable d'une personne ou d'une chose, en passant par la bénédiction divine, la grâce semble toujours relever d'une puissance supérieure, insaisissable, qui dépasse parfois l'homme tout en restant bienveillante à son égard. Mais qu'advient-il de la grâce lorsqu'elle est associée au cinéma ? La "grâce cinématographique" est en effet une notion dont la signification peut sembler obscure. Alain Bergala, dans son article "A Frédéric M. qui va tourner son premier court métrage" paru dans les Cahiers du cinéma, affirme que "la grâce cinématographique n'advient ( et encore pas toujours ) qu'à ceux qui laissent un peu de vide, d'ouverture, de brèches pour faire appel d'air. Si tout est sous contrôle, le film sera peut-être plus efficace, mais le cinéma ne sera pas au rendez-vous."

I/ Les procédés d'un "film efficace" sont vraiment un obstacle à la grâce cinématographique
II/ Comment comprendre les notions de "vide", d' "ouverture", de "brèche", employées par Bergala
III/ Quel(s) sens peut-on dégager de l'étude de ces différents procédés

Extrait du document:

A première vue, il semblerait que la fonction première du cinéma soit de montrer le monde "tel qu'il est". En effet, il est le seul art à pouvoir capter la réalité en se passant du filtre humain, la caméra pouvant être considérée comme l'œil le plus objectif qui soit. Ce serait donc faire honneur à cette fonction du cinéma que de réaliser des films les plus réalistes possible, permettant au spectateur de reconnaître et peut-être de mieux comprendre leur monde.

Commentaires