La haine de la Raison Dissertation by Severine

La haine de la Raison
Dissertation de philosophie qui tente de mettre en évidence les causes objectives qui poussent les hommes à renoncer à l’exercice de la raison.
№ 1751 | 2,730 mots | 7 sources | 2005
Publié le nov. 14, 2007 in Philosophie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’homme, que la tradition philosophique et religieuse occidentale définit comme un « animal rationnel » est par nature un être doué de raison. Cette faculté dont il dispose, et que nous nommons raison, lui permet effectivement de se distinguer des animaux, chez qui il est parfois possible de reconnaître une certaine intelligence mais non la raison.
Comment l’homme, ainsi défini, pourrait-il rejeter cette faculté qu’est la raison sans se nier lui-même ?

I) Les raisons précises qui poussent les hommes à renoncer à l'exercice de leur raison

A. Description de la raison
B. Faculté de l'esprit humain qui permet l'accès au vrai et au juste

II) Les différentes formes de cette haine de la raison

A. Description des conditions d'émergence de cette aversion de la raison
B. Nécessité d'éduquer cette raison pour éviter le refus de la raison
C. Critique de la rhétorique sophistique

III) L'hostilité de la raison est-elle le résultat de la volonté de l'homme ?

A. Explication de ce rejet de manière légitime
B. Interrogation sur le véritable rôle de la raison
C. Etude de la vertu, de la raison pratique selon Kant



Extrait du document:

Voie royale d’accès au vrai et au juste, cette faculté de raisonner permet à l’homme de bien juger et de discerner le vrai du faux : l’être humain, qualifié d’homme raisonnable en tant qu’il possède la raison, dispose de cette puissance particulière lui offrant la possibilité d’user avec discernement des représentations pour connaître les choses et les évaluer à leur juste valeur.
L’homme peut donc être défini en partie par sa composante rationnelle. Aussi parait-il extrêmement difficile de concevoir l’idée que ce dernier puisse éprouver une vive hostilité à l’égard de la raison. En effet, pourquoi l’homme, naturellement destiné à user de sa raison dans sa recherche constante de la vérité, renonce t-il à cette faculté de raisonner ? Pour résoudre cette interrogation, il convient de s’intéresser à ses conditions d’apparition.

Commentaires