La justice et la loi d'après Platon Dissertation by pommacide

La justice et la loi d'après Platon
Dissertation présentant la loi comme fondement de la cité parfaite d'après Platon.
№ 3781 | 2,545 mots | 0 sources | 2008
Publié le févr. 24, 2008 in Droit , Philosophie , Sciences Politiques , Questions Sociales
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La place centrale de la Justice et de la Loi pour Platon permettrait d’apprivoiser le caractère animal de l’Homme.
En effet, aucun homme ne vit pour le bien d’autrui, l’homme pense d’abord à son propre intérêt.
L’homme a un besoin primordial de se regrouper pour survivre et c’est de ce besoin qu’est née la Justice afin d’assurer des rapports libres et égaux entre les individus. Mais la justice n’est qu’un concept et les lois en sont le fruit matériel.
Elles sont le reflet d’une société organisée suivant des règles que chaque individu est tenu de respecter au risque de se voir sanctionner.

I. La notion de justice chez le philosophe Platon
A. Définition de la justice
B. L’objet et les fonctions de la justice

II. Le concept de « Lois » chez Platon
A. Définition de la loi
B. L’application des lois

III. Le Bien et le Juste
A. La Justice nécessaire à l’accomplissement du Bien
B. Conception du bonheur grâce à la justice absolue de Platon

Extrait du document:

En effet le législateur est nommé par le peuple qui doit être éclairé sur les questions de juste, d’injuste, de paix et d’égalité. Car les lois créées par les lois gouvernants sont le reflet de la vie de la cité.
Si le peuple ne s’intéresse plus à sa législation ni à sa politique, il encoure le risque d’avoir un régime tyrannique et donc des lois qui suppriment les libertés et l’égalité entre les citoyens. Ce type de loi (nomos) est très critiqué par les sophistes car elles sont faillibles puisqu’elles sont édictées par certains hommes plus intéressés par le pouvoir que par le bien commun. Elles sont par essence arbitraire et dérogeables donc injuste. Alors que la loi morale, divine naturelle (thémis) ne change jamais, il est impossible de déroger l’ordre qu’elle établit. Elles sont infaillibles. La loi est une institution relative au temps et au lieu, et dont le but essentiel est d’arrêter les passions. Elle s’oppose à la nature, et l’homme s’y plie par la faiblesse ou par peur. La loi est donc à l’origine du juste et de l’injuste. Pour éviter l’injustice, la loi doit évoluer avec la société à laquelle elle prétend s’appliquer.
  • Une fiche de lecture qui analyse l'œuvre de Platon, « l'apologie de Socrate », évocation du procès et de la mort du philosophe.
    № 8864 | 3,150 mots | 1 source | 2008 | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation de droit constitutionnel analysant la notion de justice constitutionnelle et démontrant que cette justice fait défaut à un principe essentiel : l'égalité.
    № 16815 | 1,430 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation répondant a la question qui demande si l'autonomie de la philosophie vis à vis des autres "sciences" telle qu'elle a été enseignée oralement par Socrate, est respectée par son disciple Platon.
    № 15120 | 1,585 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires