La laïcité : droit à la différence ou droit à l'indifférence ? Dissertation

La laïcité : droit à la différence ou droit à l'indifférence ?
Dissertation s'interrogeant sur la relation existante entre le concept de neutralité et le principe de laïcité, en France mais également dans les autres états.
№ 27348 | 1,125 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le déc. 14, 2011 in Droit , Sciences Politiques , Religion
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis la loi de 1905 portant sur la séparation des églises et de l'État, il n'existe plus en France de religion d'état : l'État français est laïque. L'article 1er de la constitution stipule ainsi que « La France assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. ». Le principe de la laïcité du droit se traduit, certes, par une neutralité de celui-ci à l'égard du phénomène religieux, mais cela ne l'empêche pas de prendre la religion en considération. Notamment dans ces règles de droit inspiré des règles religieuses mais aussi dans la considération de chacun au droit à la différence et à la pratique de sa religion.

I- Indifférence du droit à l'égard de la religion
II- La laïcité : respect de la différence

Extrait du document:

Cette laïcité est porteuse d'exigences pour chaque citoyen, dont la première est le respect des autres. C'est dans le domaine de l'éducation que la question de la laïcité est la plus prégnante, car, si l'enseignement public est laïque, il n'en demeure pas moins qu'il existe des enseignements privés religieux. Il n'est pas impossible au Chef de l'État ou à des gouvernants de participer à des manifestations religieuses, d'adresser des messages à telle ou telle communauté religieuse à l'occasion de fêtes religieuses par exemple ou de rendre hommage à des personnalités (comme des anciens présidents) sous la forme d'une cérémonie religieuse, au nom de la République.

Commentaires