La lecture de Descartes par Heidegger dans "Etre et Temps" Dissertation by charlienn

La lecture de Descartes par Heidegger dans "Etre et Temps"
Dissertation sur la critique qu'adresse Heidegger à Descartes, en cherchant à comprendre à la fois sa validité et ses limites, dans son œuvre "Etre et Temps".
№ 25578 | 6,930 mots | 9 sources | 2011 | FR
Publié le juil. 28, 2011 in Philosophie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« La question de l'être est aujourd'hui tombée dans l'oubli » : écrit Heidegger en guise de première phrase de son ouvrage Etre et Temps. Si l'œuvre s'ouvre sur cette phrase, c'est que celle-ci exprime à la fois la critique fondamentale qu'Heidegger adresse à toute la tradition philosophique, tout en laissant entrevoir le projet heideggérien, celui de reposer cette question oubliée. C'est dans cette critique globale que s'inscrit la critique que Heidegger adresse à Descartes : celui-ci, loin de donner un socle nouveau à la philosophie, ne fait que reprendre les préjugés de l'ontologie médiévale en laissant la question de l'être totalement indéterminée. Plus, l'ontologie du monde cartésienne conduit à une erreur qui se poursuivra dans toute la tradition, jusqu'à Husserl lui-même.

1. L'oubli de la question de l'être par l'évidence du cogito
2. Les conséquences de l'oubli de l' être pour l' ego
3. L'erreur dans la manière de penser l'ensemble des étant

Extrait du document:

Dès l'Introduction d'Etre et Temps, Heidegger montre l'oubli fondamental de Descartes : celui de la question de l'être : « ce qu'il (Descartes) laisse cependant indéterminé dans ce commencement « radical », c'est le genre d'être de la reis cogitans, plus précisément le sens d'être du sum. » , et, un peu plus loin, il rajoute « Descartes devait laisser complètement chômée la question de l'être ». Il y a donc un sum chez Descartes, qui apparait avec l'évidence de l'ego cogito, mais ce sum est inquestionné. Pourquoi la question de l'être est-elle, selon Heidegger, mise de côté chez Descartes ?

Commentaires