La légitimité politique dans les quartiers sensibles français Dissertation by someone

La légitimité politique dans les quartiers sensibles français
Dissertation qui s'intéresse au comportement politique des citoyens dans les quartiers sensibles français.
№ 18340 | 1,075 mots | 0 sources | 2010
Publié le juil. 28, 2010 in Sciences Politiques , Questions Sociales
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La participation politique par le biais du vote est un élément fondamental qui permet de donner plus ou moins de légitimité à la personne qui représente la population. En effet, l'avènement, dans les états démocratiques modernes, des élections place la participation au centre des débats car c'est par l'intermédiaire de cette dernière que les représentants communaux, régionaux ou nationaux vont pouvoir avoir des prérogatives que n'ont pas les autres citoyens (légiférer, prendre des décisions) tout en pouvant les justifier. Dans cette optique, la participation est prépondérante. En effet, si la participation est élevée, les élus auront une très grande légitimité dans la mesure où la quasi-totalité des personnes pouvant votées ont voté. La population pourra donc accepter plus aisément les décisions des élus.
La première partie sera consacrée à l'étude du déclin de la légitimité légale-rationnelle au profit d'une légitimité charismatique, avant d'étudier dans une seconde partie les tentatives des partis politiques qui ont pour but de rétablir une légitimité légale-rationnelle.

Extrait du document:

Les partis politiques souhaitent que les électeurs s'identifient de nouveau à eux et redonne de l'importance à la légitimité légale-rationnelle. Mais ces tentatives n'ont pas beaucoup de résultat. Ainsi, cette stratégie a été adopter lors des dernières élections régionales mais cela n'a pas empêché, une nouvelle fois, des taux de participation très faible. En effet, le taux de participation dans les quartiers sensibles seuls des villes comme Sarcelles ou Clichy sous bois n'excède pas les 20 %.

Commentaires