La liberté Dissertation by MorganeAhmar

La liberté
Dissertation qui analyse si les hommes se croient déterminés parce qu’ils masquent leurs responsabilités, ou s'ils se croient libres parce qu’ils ignorent les causes qui les poussent à agir.
№ 6004 | 1,955 mots | 0 sources | 2008
Publié le mai 29, 2008 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Pour avoir la liberté, il semble qu’il ne faille que la désirer : l’homme est un homme car il a la capacité de faire des choix rationnels qui peuvent déterminer son futur. S’il refuse d’utiliser son entendement et sa volonté, il se laisse diriger par un autre et est réduit à l’état d’animal, incapable de dépasser les déterminismes qui entravent sa liberté.
Même si cela est parfois difficile, il est toujours possible dans l’absolu de dépasser sa condition et d’être le maître de son destin. La liberté est ainsi l’essence de l’homme.

1. L’homme est un être déterminé qui n’est pas maître de ses actions

2. Les dangers du déterminisme entraînant le fatalisme

3. La liberté s’acquiert quand l’homme se libère de ses déterminismes

Extrait du document:

Nombreux sont les hommes qui se pensent déterminés, privés de liberté, et soumis à une volonté commune.
Tout d’abord, la vie en société semble ne pas permettre à chacun de s’exprimer librement et de laisser libre cours à ses désirs. Privilégiant l’intérêt général, la communauté néglige le bien être et l’épanouissement individuel. En effet, elle est basée sur des lois qui réduisent les libertés personnelles et l’indépendance. On se sent donc prisonnier car on doit penser à l’intérêt commun ce qui nous pose des barrières. Comment se prétendre autonome quand tant d’interdits entravent notre liberté ? Rouler à 200 kilomètres/heure est puni par la loi, fumer dans les lieux publics est considéré comme un délit : il nous est impossible de faire ce que bon nous semble.
Si certaines choses dépendent de nos actions, d’autres dépendent des actions d’autrui : nous ne sommes jamais pleinement maîtres de notre destin. En effet, les actions réalisé par l’autre peuvent constituer un frein ou un obstacle à nos désirs : notre existence est ainsi en grande partie déterminée par celle des autres. Nous sommes alors soumis à la volonté d’autrui.

Commentaires