La liberté de penser a-t-elle des limites ? Dissertation by illana36

La liberté de penser a-t-elle des limites ?
Dissertation qui analyse comment il est possible d'imposer des limites à la liberté de penser alors que son essence-même repose sur l'absence de contrainte.
№ 9395 | 3,415 mots | 5 sources | 2008
Publié le déc. 15, 2008 in Philosophie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Cette question est à première vue paradoxale : a priori, contrairement aux animaux, grâce à notre accès au langage, on peut penser, nous pensons constamment car penser est la nature même de l'homme. En effet, le fait de pouvoir penser qu'on est libre (tandis que d'autres ne le sont pas) c'est être libre. Un homme sauvage seul dans la nature n'est pas libre, car il est totalement lié à la nature. La liberté c'est le pouvoir de se détacher de la matière. Donc la liberté, c'est le pouvoir de penser. Il s'agit d'un pléonasme. Donc comment pourrait-on imposer des limites à cette liberté ? Si limite il y a, est-ce encore une liberté.

I. Liberté de penser absolue ?
1. Penser, imagination : l'absolu !
2. Descartes
3. Manque de connaissance des causes qui nous déterminent (Spinoza)

II. Les limites à la liberté de penser
1. Autrui / monde extérieur
2. Soi-même
3. Libre nécessité ?

III. Les limites, ce qui contitue un espace de liberté pour la pensée ?
1. Indépendance / autonomie
2. Conscience éthique de l'universel raisonnable, limitation mais vrai lieu de la liberté de penser

Extrait du document:

A priori, on peut tout penser, même jusqu'aux choses impossibles dans la réalité car penser, c'est la possibilité de se détacher de la matière.
Par exemple on ne peut pas se représenter l'infini, mais on arrive bien à le penser. Examinons l'imagination : elle paraît bien sans limite : la littérature, le cinéma, le théâtre, tous ces arts nous suggèrent un monde, donc stimule notre intellect, le distrait. Il y a dans la notion de libre penseur une forme d'évasion, mais aussi une forme de révélateur du réel. Le "tout est possible" , c'est certainement ce qu'a démontré De Vinci , ou encore Jules Verne . Penser va même parfois au-delà de l'imagination : l'imagination d'un nombre infini est impossible, mais sa pensée, si... L'imagination d'un espace en 4 dimensions est impossible, mais on peut le penser ! Ainsi par le penser, on peut aller au-delà de l'entendement. Par la pensée, on peut aller très loin précisément parce que penser ne veut pas forcément dire agir. Dans un accès de colère, on peut « penser » tuer quelqu'un, sans pour autant le faire.

Commentaires