La liberté est-elle avant tout une question individuelle ? Dissertation

La liberté est-elle avant tout une question individuelle ?
Dissertation étudiant la relation entre individualisme et liberté, c'est-à-dire la tension entre liberté individuelle et liberté politique en s'appuyant sur les auteurs suivant : Rousseau, Constant, Tocqueville et Mill.
№ 30364 | 3,065 mots | 8 sources | 2013 | FR
Publié le janv. 09, 2014 in Littérature , Philosophie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans son essai Regard sur le monde actuel (1988) le philosophe français Paul Valéry disait "si l'État est fort, il nous écrase, s'il est faible, nous périssons". Cette affirmation sous-entend une tension entre l'individu (nous) et l'État, cette tension se nomme liberté. La liberté correspond généralement à l'absence de contrainte dans laquelle l'homme peut faire un choix raisonné, éclairé. Dans notre contexte, la liberté est également politique, une liberté qui se tourne vers la société, une société qui donne au citoyen le pouvoir, la possibilité de participer à la vie de l'État, de façon autonome et éclairée. Alors, la liberté vient-elle de l'individu ou de l'État, au sein de quelle sphère doit-elle s'exprimer ? La liberté peut-elle être à la fois individuelle et politique? On décerne donc une tension évidente entre les intérêts individuels et ceux de la société et de l'État, dans la mesure où ces intérêts ont parfois tendance à diverger. Dans le cas où les opinions divergent, l'individu doit-il ou non subordonner sa liberté individuelle à celle du reste de la société ? Quoi qu'il en soit, la définition que l'on attache à la liberté entraine incontestablement une relation particulière entre individu et État, la liberté a donc un rôle fondamental au sein de la société et de son organisation.

I. Le débat sur la liberté et son individualisation au sein de la société
II. Réconcilier la liberté individuelle et la liberté politique au sein du corps social et politique, du libéralisme à la démocratie participative

Extrait du document:

La liberté ne pouvant être ni entièrement individuelle, ni totalement dévouée à la vie politique, il parait essentiel de se pencher sur une vision nouvelle, une vision associant libéralisme et démocratie dans la liberté, où la définition négative de l'individualisme s'effacerait, au profit de la liberté individuelle qui s'exprimerait au cœur même de la société. L'individu et l'État deviendraient complémentaires. Le système politique et sociétal envisagé par Rousseau pose donc un problème et ses contemporains comme Tocqueville jugeront sa démocratie comme "conformiste" et problématique pour les minorités qui se voient écrasées par la toute puissance de la "volonté générale".

Commentaires