La macrocéphalie de la région Ile-de-France Dissertation by aurelie443

La macrocéphalie de la région Ile-de-France
Dissertation de géographie sur l'aménagement du territoire en France.
№ 10136 | 2,375 mots | 0 sources | 2008
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'aménagement du territoire français est depuis plusieurs décennies une des préoccupations majeures des politiques et de la population elle-même. En effet, depuis la première moitié du XXème siècle, on a pu constaté un net aggravement des déséquilibres de l'espace français.
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la démographe Jean-François Gravier publie un livre, Paris et le désert français, et provoque une réelle prise de conscience de l'inégalité Paris-province qui règne en France.

1- Description de la macrocéphalie parisienne et des disparités Paris/Province
2- Les solutions : des aménagements depuis cinquante ans
3- Bilans

Extrait du document:

Le réaménagement de l'espace français pour contrer la macrocéphalie de la région Ile-de-France commence par une décentralisation des activités et le réaménagement des réseaux de transport. La politique de délocalisation a rendu possible la répartition des activités en transférant vers la province des établissements publics et nationalisés à Paris. C'est ainsi que l'entreprise Renault, nationalisée en 1944, a été l'une des premières à alléger son implantation parisienne de Boulogne-Billancourt pour aller s'installer en province, dans la vallée de la Seine et dans le Nord.
Dans les années 50, qui sont des années d'expansion économique, l'industrialisation semble le moyen le plus pertinent pour parvenir à un développement équilibré. On met donc en place la politique de l'agrément : désormais, une autorisation est nécessaire pour toute nouvelle implantation ou extension d'entreprise. En revanche, les régions jugées trop rurales se verront accorder des exonérations fiscales, des prêts à conditions avantageuses, des primes ou des subventions afin d'en accélérer l'industrialisation.
Les délocalisations tertiaires n'ont en revanche pas été nombreuses car elles se sont heurtées à de vives résistances, ne créant pas forcément beaucoup d'emplois et ayant été parfois ruineuses.

Commentaires