La majorité exprime-t-elle une force ou un droit ? Dissertation

La majorité exprime-t-elle une force ou un droit ?
Dissertation qui mène une réflexion sur la majorité et sa légitimité, la force, le droit et le politique.
№ 20163 | 2,150 mots | 0 sources | 2008
Publié le sept. 29, 2010 in Droit , Philosophie , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La majorité, qui ici désigne la partie la plus nombreuse d'une population donnée a un énorme pouvoir dans notre société et plus généralement dans tous les régimes démocratiques. Cette importance se traduit aussi dans le second sens du mot majorité, la majorité c'est l'âge à partir duquel on est jugé responsable de ces actes. Dans une démocratie, la majorité gouverne car on estime que le pouvoir doit résider dans le peuple mais puisqu'il semble impossible de faire l'unanimité on essaie que les lois soient le reflet de la majorité des électeurs afin d'être mieux acceptées et donc d'être gages de stabilité. Ce qui pose toutefois problème car en outre d'exclure les opposants cela exclu aussi tous ceux qui ne peuvent voter. Pourtant, la majorité parvient toujours à se faire entendre, même si elle ne passe pas toujours par le vote comme cela devrait se faire dans l'idéal. C'est par exemple par des grèves que les ouvriers ont pu imposer au siècle dernier imposer la question sociale. Chercher à savoir ce qu'exprime la majorité, c'est avant toute chose se demander sur quoi est fondé l'idéal démocratique : sur le fait que la majorité soit puissante de par sa force, ou qu'elle soit puissante car lui reconnaît le droit de l'être de par son essence même de majorité ?

I) La majorité semble exprimer une force
II) La majorité est aussi l'expression d'un droit
III) A quels dangers s'expose la démocratie en reposant essentiellement sur l'avis de la majorité?

Extrait du document:

Mais cela peut aussi être une force morale. En effet, rares sont les personnes qui osent s'opposer à la majorité. Tout d'abord car on est fortement influencé par le jugement des autres comme le montre cet étude américaine où l'on a présenté à un publique composé de deux tiers de complice et d'un tiers de vrais « cobayes » trois lignes de tailles différentes. On leur a demandé de désigner la plus petite. Les complices devaient désigner celle de taille intermédiaire et rares sont les « cobayes » qui ont maintenu leur premier choix qui se portait pourtant bien sur la plus petite des lignes. Ainsi, il existe un effet de groupe qui influence la majorité des individus d'un groupe. De plus, il serait stupide d'aller contre la majorité puisque celle-ci semble voir toujours raison comme l'écrit Victor Hugo dans Choses vues « les majorités ont condamnées à avoir toujours raison ».

Commentaires