La mise en place du revenu de solidarité Dissertation by cecile69

La mise en place du revenu de solidarité
Dissertation qui s'intéresse au revenu de solidarité active, à ses caractéristiques et ses modalités de mise en oeuvre afin de démontrer son efficacité.
№ 20767 | 1,710 mots | 0 sources | 2010
Publié le oct. 27, 2010 in Sciences Politiques , Questions Sociales
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le revenu de solidarité active a été créé par la loi n°2008-1249 du 1er décembre 2008, vingt ans jour pour jour après la création du revenu minimum d'insertion. Après avoir été expérimenté dans trente quatre départements, sa généralisation à l'ensemble du territoire a eu lieu le 1er juillet 2009. Le revenu de solidarité active vise, en plus d'apporter un revenu minimum aux sans-emploi, à les aider à s'insérer professionnellement. Il remplit également un deuxième objectif : lutter contre les trappes à inactivité qui dissuadent certains bénéficiaires de retrouver un emploi. Enfin, il doit permettre de contrecarrer la pauvreté de certains travailleurs. Le revenu de solidarité active s'inscrit donc pleinement dans les dispositifs d'insertion dont le département est le chef de file. L'insertion professionnelle est son objectif clé. Il devrait concerner trois millions de personnes.

I. Le revenu de solidarité active vise à favoriser l'accompagnement dans l'emploi en simplifiant et en renforçant les dispositifs d'insertion
II. Le revenu de solidarité active, géré et financé par l'Etat et les départements, interroge quant à son efficacité après une expérimentation tronquée

Extrait du document:

Parallèlement, la question du financement du revenu de solidarité active se pose. Outre les crédits alloués au revenu minimum d'insertion (5,5 milliards d'euros) et à l'allocation de parent isolé (1,5 milliards d'euros), le revenu de solidarité active bénéficiera des recettes provenant d'une taxe de 1,1% sur les revenus du capital tels que les assurances-vie. Ce taux est diminué grâce au plafonnement des niches fiscales voté dans le cadre de la loi de finances pour 2009, et devrait rapporter de 150 à 200 millions d'euros.

Commentaires