La mort est-elle étrangère à la vie ? Dissertation by coco

La mort est-elle étrangère à la vie ?
Dissertation qui se demande quels liens, si liens il y a, peuvent être établis entre vie et mort.
№ 12874 | 2,310 mots | 0 sources | 2009
Publié le oct. 22, 2009 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La mort est-elle étrangère à la vie ? Au premier abord, il semble que ces deux notions soient totalement opposées. Si l'on reprend la définition de la vie telle que la présentait Bichat : la vie est l'ensemble des fonctions qui résistent à la mort. En quoi et comment peuvent-elles être étrangères ? S'excluent-elles mutuellement, ou "étranger" voudrait dire qu'elles ne sont pas opposées mais ne peuvent se connaître mais seulement s'appréhender ? Cette étude tente d'abord de voir si la mort est l'autre de la vie, dans le sens où elle lui serait totalement étrangère (autre, inconnu, impensable). Puis se demande si la mort, finalement, relève de l'essence de la vie, tant au niveau biologique qu'existentiel, ce qui exclurait toute lien d'étrangeté.

Extrait du document:

Si l'on considère la vie biologique, la vie organique, elles s'opposent à la mort en ce qui concerne le corps, son alimentation sanguine et son contrôle cérébral. De ce point de vue purement organique, il est clair que la mort n'est pas si la vie est, et réciproquement. La mort biologique est la destruction de l'être vivant, c'est l'état définitif d'un organisme qui cesse de vivre. Même si de nos jours, avec les progrès de la médecine, il est difficile de caractériser le moment où le corps cesse de vivre (au moment de la mort encéphalique en France, mais cela peut être différent dans les autres pays), une fois que les capacités cérébrales qui permettent le fonctionnement du corps, son alimentation et la reproduction de ces cellules sont définitivement mortes, il n'y a plus de vie. L'un n'est donc pas si l'autre est.
  • Dissertation qui va essayer de dévoiler que la peine de mort n'engage jamais seulement la relation de la société à un individu mais plutôt le rapport que la société entretient à elle-même et à ce qu'elle veut devenir.
    № 25851 | 1,870 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation portant une réflexion sur la mort et se demandant si Jankelevitch a raison d'affirmer que sans la mort la vie ne serait rien. (PDF)
    № 30641 | 11,580 mots | 0 sources | 2014 | FR | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire du chapitre VI du livre "Principes du gouvernement representatif " de Bernard Manin, intitulé "Métamorphoses du gouvernement représentatif ", portant sur les transformations du gouvernement représentatif à la lumière de quatre principes.
    № 26432 | 1,800 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires