La nation européenne Dissertation

La nation européenne
Dissertation se demandant comment évolue la question nationale en Europe au cours de la seconde moitié du XIXème siècle.
№ 21362 | 2,080 mots | 6 sources | 2010
Publié le nov. 28, 2010 in Histoire , Questions Européennes
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'Europe, et notamment l'Europe occidentale et centrale, est le terreau du développement des nationalismes au XIXème siècle en faisant coexister des peuples et des États différents, certains étant de très vieux États–nations tandis que subsistent des nationalités sans nation. La nation est une communauté d'hommes et de femmes vivant sur un même territoire, partageant un certain nombre de points communs comme la langue, la culture ou encore l'histoire. Selon Ernest Renan, la nation se définit également comme un « plébiscite de tous les jours » et comme la manifestation d'un « désir de vivre ensemble » (Qu'est-ce qu'une Nation ?). Dès lors, ce ciment de la construction collective peut donner lieu à des confrontations entre ces différentes communautés, confrontation qui n'est que le reflet de la cohabitation forcée de populations qui s'identifient à une autre nation ; d'où le terme de « question nationale » qui évoque un problème récurrent et facteur de tensions, un sujet de confrontation amené à modifier la carte de l'Europe tout au long du XIXème siècle.

I- 1848-1871 : la création d'États nouveaux et la renaissance de l'idée de nation
II- D'un nationalisme à l'autre : du nationalisme patriotique à un nationalisme de puissance, le « nationalisme des nationalités »

Extrait du document:

Les nationalisations autoritaires comme la germanisation ou encore la russification ont pour but de fonder un État multinational reposant sur une légitimité dynastique. Ces nationalisations autoritaires cherchent à uniformiser les cultures notamment par la langue et l'enseignement pour former une nation homogène au dépend des identités régionales ou ethniques.

Commentaires