"La nuit américaine" de François Truffaut Dissertation by CineWriting

"La nuit américaine" de François Truffaut
Exposé qui analyse le film de François Truffaut datant de 1973 : en quoi constitue-t-il un métafilm ?
№ 9574 | 2,780 mots | 0 sources | 2005
Publié le déc. 30, 2008 in Cinéma
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Aux studios de la Victorine, à Nice, un cinéaste Français, Ferrand, tourne un film, Je vous présente Paméla. L'acteur principal, Alphonse, 25 ans, a une liaison orageuse avec la stagiaire scripte, Liliane. L'acteur qui joue le rôle de son père, Alexandre, retrouve sur le plateau une vieille comédienne jadis célèbre, avec qui il eut une liaison à Hollywood : Séverine. On attend à l'aéroport l'actrice principale qui sera dans le film la femme d'Alphonse : Julie Baker. Elle est accompagnée de son mari, plus âgé qu'elle, le Dr Nelson. Entre Alphonse et Liliane, rien ne va plus.

1. Aspect documentaire du film

2. Filiation et place du cinéma américain

3. Le cinéma est-il plus important que la vie ?

Extrait du document:

Enfin, n'oublions quand même pas que ce film est une fiction et les péripéties qui arrivent sont très nombreuses pour un seul et même film mais demeurent tout à fait crédibles : l'actrice enceinte, la bobine mal développée, l'actrice alcoolique, le chat qui ne veut pas faire ce qu'on veut de lui dans un plan, la scripte qui part avec le cascadeur, l'acteur qui meurt d'un accident avant la fin du tournage, etc. C'est bien sûr l'excès, le cumul qui fait entre autres l'intérêt fictionnel du film. Tout est imprévisible, voilà une vérité de la création d'un film même si les choses sont grossies ici. Il faut savoir s'adapter et c'est ce que fait Ferrand pendant tout le film.
Un autre élément relève en quelque sorte d'un aspect documentaire, c'est le catalogue d'acteurs aussi différents les uns des autres qui nous est présenté. Nous avons le jeune acteur passionné et très affecté par les choses, qui veut quitter le tournage parce que la scripte dont il est amoureux l'a quitté. C'est Alphonse, qui est un peu au-dessus des choses, qui connaît bien le réalisateur (comme Jean-Pierre Léaud et François Truffaut dans la vie) et qui dit à un moment : « Tu sais bien que je ne lis jamais les scénarios ». Ensuite nous avons la jeune actrice anglaise, Julie Baker, fille d'une grande actrice, et qui est la star du film. Elle apporte dans le film la dimension « people » qui manquait. On voit donc les photographes à l'aéroport, la conférence de presse avec les questions sur les rumeurs qui circulent autour de sa vie privée, etc. Et puis nous avons les acteurs plus âgés, Séverine (stéréotype de l'actrice alcoolique) et Alexandre, qui portent en eux et sur eux la trace d'un passé cinématographique à Hollywood où ils se sont connus et aimés autrefois. Ils font déjà partie de l'Histoire du cinéma.

Commentaires