« La plus grande barrière au succès est la peur de l'échec », Sven Goran Eriksson Dissertation

« La plus grande barrière au succès est la peur de l'échec », Sven Goran Eriksson
Dissertation courte s'appuyant sur une citation de Sven Goran Eriksson pour comprendre comment une personne peut s'affranchir de sa peur d'échec.(pdf)
№ 29988 | 1,000 mots | 0 sources | 2012 | MA
Publié le août 28, 2013 in Philosophie , Sociologie , Questions Sociales
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Connu comme étant le facteur majeur qui empêche les gens d'atteindre leurs desseins, la peur de l'échec est pour Goran Eriksson « la plus grande barrière au succès ». Selon lui, une personne qui a peur d'échouer pourrait limiter ses actions et ses initiatives pour la simple raison qu'elle a un doute, un manque de confiance, ou une incapacité de se procurer les moyens intérieurs ou extérieurs qui vont l'aider à aboutir à ses finalités. Par conséquent, la peur de l'échec constitue un complexe épouvantable qui forme un obstacle devant le succès et qui prive la personne en question de la joie de triompher.Cependant, ne peut-on pas convertir cette peur à une forme de défi personnel habile de jouer le rôle du moteur de nos idées innovatrices et de nos succès ?

Extrait du document:

Avoir des défis personnels, c'est motiver soi-même et se motiver constitue un gain en matière de confiance en soi. Cette dernière est bien évidemment l'unique et l'accessible moyen qui pourrait détruire la barrière dont avait parlé Goran Eriksson. Se défier, c'est d'abord énoncer tous les obstacles intérieurs de son moi pouvant dévier ses visions, non dans le but de mettre fin à son programme de projet mais plutôt pour les éliminer par la persévérance. Et se faire croire que l'on est apte d'atteindre un sommet qui nous parait loin d'être atteint est une façon de se motiver et surtout de rester fidèle à ses causes.

Commentaires