La poésie, langage, ou travail sur le langage ? Dissertation

La poésie, langage, ou travail sur le langage ?
Dissertation, basée sur une citation de Riffaterre et se demandant si la poésie est un simple travail sur le langage ou si au contraire, elle créé un nouveau langage.
№ 20352 | 990 mots | 0 sources | 2010
Publié le oct. 12, 2010 in Littérature , Philosophie , Linguistique
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Chaque langage possède ses propres poèmes. Ceux-ci se distinguent alors par un assemblage particulier des mots d'une langue. Afin der créer un genre littéraire. Certains pourtant, considère la poésie comme une langue à part entière. Riffaterre par exemple affirme que «À l'intérieur de ce microcosme [le poème], une logique des mots s'impose qui n'a rien à voir avec la communication linguistique normale : elle crée un code spécial, un dialecte au sein du langage qui suscite chez le lecteur le dépaysement de la narration où les surréalistes voient l'essentiel de l'expérience poétique.».

1- Pourquoi la thèse de M. Riffaterre peut être validée ?
2- Quels sont les limites et pourquoi certains se contentent de dire que la poésie est un travail sur le langage ?

Extrait du document:

La poésie est un art. Par définition elle constitue donc une recherche de l'esthétisme parfait. Elle représente donc, avant tout, un travail sur le langage qui a pour but de plaire, de séduire de combler nos sens. L'art poétique est donc une combinaison de mots produisant un contentement auditif. L'exemple même de cette affirmation est le poème de Charles Cros: « Et l'amour et la mer ont l'amour en partage », dans lequel les sonorités sont la priorité.

Commentaires