La relation entre le taux d'intérêt et la création monétaire Dissertation by L

La relation entre le taux d'intérêt et la création monétaire
Dissertation se demandant si le taux d'intérêt est le seul instrument de la régulation de la politique monétaire menée par la Banque centrale.
№ 20414 | 1,265 mots | 0 sources | 2010
Publié le oct. 14, 2010 in Économie , Sciences Politiques , Finances , Questions Européennes
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La difficulté majeure de tout sujet traitant de la monnaie, domaine pointu et particulièrement technique, s'avère de maintenir l'unité de la réflexion, tout en explorant les divers mécanismes et analyses. Ainsi, le but ne sera pas d'être exhaustif, mais de dresser un état des lieux général puis d'aborder la relation entretenue entre la création monétaire et le taux d'intérêt. La question peut sembler quelque peu incongrue mais qu'est-ce que la monnaie ? Au sens courant, il s'agit évidemment d'un moyen de règlement ou de remboursement des dettes. Mais qu'en est-il de la définition de sa valeur et de ses fonctions ? Au niveau interne, la valeur de l'unité de monnaie se définit par son pouvoir d'achat et au niveau externe, elle dépend de son taux de change par rapport aux autres monnaies. Dans l'optique fonctionnaliste, la monnaie est d'abord l'étalon des valeurs puis elle est entendue comme un lubrifiant des échanges et enfin la monnaie est une valeur de réserve, c'est-à-dire qu'elle rend possible l'utilisation différée du pouvoir d'achat qu'elle véhicule.

I. Le processus de la création monétaire et les objectifs de la politique monétaire
II. Les instruments directs et indirects de la politique monétaire

Extrait du document:

L'État octroie, généralement, à la Banque centrale le monopole de l'émission de la monnaie fiduciaire (pièces et billets). Pour acquérir cette monnaie fiduciaire, régler les opérations qu'elles effectuent entre elles, détenir des réserves de monnaie centrale, libres ou obligatoires, les banques de second rang ouvrent des comptes auprès de la Banque centrale, ce qui fait de celle-ci la banque des banques ; ce qui la dispose donc à mener à bien les politiques monétaires.

Commentaires