La relation entre le taux d’intérêt et la création monétaire Dissertation

La relation entre le taux d’intérêt et la création monétaire
Dissertation qui pose la question de savoir si le taux d’intérêt est le seul instrument de régulation de la politique monétaire menée par la Banque Centrale.
№ 3883 | 1,255 mots | 0 sources | 2007 | FR
Publié le févr. 26, 2008 in Économie , Finances
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La régulation de la création monétaire est un des domaines phares de la politique monétaire des Banques Centrales, mais ô combien complexe en raison de la technicité des instruments qu’elles utilisent et des objectifs parfois contradictoires de la politique monétaire.
De plus, il s’agit d’un pan de l’économie particulièrement innovant, comme l’atteste la régulation par les taux d’intérêt, apparue dans les années 80.

I. Le processus de la création monétaire et les objectifs de la politique monétaire

II. Les instruments directs et indirects de la politique monétaire

Extrait du document:

L’Etat octroie, généralement à la Banque Centrale, le monopole de l’émission de la monnaie fiduciaire (pièces et billets). Pour acquérir cette monnaie fiduciaire, régler les opérations qu’elles effectuent entre elles, détenir des réserves de monnaie centrale, libres ou obligatoires, les banques de second rang ouvrent des comptes auprès de la Banque centrale, ce qui fait de celle-ci la banque des banques; ce qui la dispose donc à mener à bien les politiques monétaires.
Cette dépendance des banques en manque de liquidités permet à la Banque Centrale de contrôler indirectement la création de monnaie scripturale en agissant sur le coût de refinancement (emprunts par les banques de monnaie centrale en contrepartie de titres qu’elles déposent en garantie), c’est-à-dire sur les taux d’intérêt directeurs pratiqués sur les marchés monétaires.
Cette action sur les taux d’intérêts a une incidence sur le taux de change, la Banque centrale ne peut donc pas engager n’importe quelle politique monétaire en vertu des engagements économiques internationaux contractés.

Commentaires