La République et les ouvriers de 1871 à 1936 Dissertation

La République et les ouvriers de 1871 à 1936
Dissertation cherchant à comprendre comment ont évolué les rapports entre la République et les ouvriers de 1871, date de l'émergence d'une nouvelle République, en 1936, aube de la Seconde Guerre mondiale.
№ 28516 | 1,650 mots | 0 sources | 2012 | DZ
Publié le juin 24, 2012 in Histoire , Relations Internationales
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le régime républicain est inséparable de l'histoire de la France. Il trouve ses origines dans la Révolution française au cours de laquelle, pour la première fois, la République a été proclamée en septembre 1792. La naissance de la IIIe République en 1870 coïncide avec le pic de l'émergence de l'industrialisation. Une nouvelle classe sociale se crée ainsi, réunissant de plus en plus de français : c'est la classe ouvrière. « Le peuple d'en bas » telle est leur appellation. Pauvres, marginaux parfois, peu voire pas intégrés, pendant longtemps on ne s'intéresse pas à eux. En revanche, le retour de la brise républicaine sème la graine de l'espoir au sein de cette catégorie sociale et promet des réformes décisives.

Dans un premier temps, nous verrons le statut de l'ouvrier marginalisé dans les débuts de la IIIe République, pour ensuite mettre en relief son enracinement et son affirmation progressive, jusqu'à le voir acquérir un véritable poids politique dans les années 1930.

Extrait du document:

Durant la dernière décennie du XIXe siècle, le paysage ouvrier français gagne en ampleur. Les ambitions de la classe ouvrière, encore meurtrie et traumatisée par le souvenir passé fulgurant, sont grandes. Le travail en usine augmente, alors les ouvriers, plus nombreux et plus forts, développent une véritable conscience de classe. Un nombre croissant d'ouvriers adhère au syndicalisme, où la grève devient la forme privilégiée des travailleurs. On peut souligner la virulence du courant anarchiste, qui entend parvenir au « non État » et qui recrute surtout chez les ouvriers surexploités du textile, hostiles à la République.

Commentaires