La Résistance et la France Libre de l'armistice à la Libération Dissertation by PINI

La Résistance et la France Libre de l'armistice à la Libération
Dissertation qui présente les deux "France" qui s'opposent fin juillet 1940 : celle de Vichy qui accepte la victoire allemande, et la France Libre, qui la refuse.
№ 5787 | 2,070 mots | 0 sources | 2007
Publié le mai 19, 2008 in Histoire
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Une France Libre se crée, en opposition au régime créé par Pétain.
Son but est de libérer la France du joug nazi en agissant de l’extérieur.
Les Français qui s’opposent à la politique suivie par le nouveau gouvernement forment, eux, la Résistance, bien qu’ils n’aient au début du conflit que peu de cohérence entre eux.

I/ Les difficiles débuts des mouvements de Résistance

A. Un appel du 18 juin sans impact immédiat
B. Une faible contestation en 1944
C. La voie de la collaboration

II/ La montée en puissance de l’opposition

A. Un peuple qui déchante
B. Les progrès de la France Libre
C. Le serment de Koufra

III/ Vers la victoire finale

A. Le CNR et l’essor de la Résistance
B. Succès des FFL en Méditerranée
C. La Libération

Extrait du document:

La montée en puissance des régimes fascistes en Europe durant les années 1930 met en situation de plus en plus précaire l’esprit de Locarno, du nom du traité signé dans cette ville suisse en 1925 interdisant les guerres en Europe occidentale.
L’Allemagne le dénonce dès 1936. La France, pacifiste, tente de contenir l’expansionnisme allemand autant que possible, allant jusqu’à accepter la destruction de son allié tchèque au traité de Munich (1er septembre 1938).
Pourtant, l’invasion allemande de la Pologne, un an plus tard, n’est pas acceptable. Le 3 septembre 1939, la Seconde guerre mondiale éclate à l’initiative de la France et de son allié britannique.

Commentaires